D’avril à juin, les dividendes ont augmenté de 30 %

par Syndicat CGT Le Meux  -  20 Août 2014, 00:07  -  #Notes d'information Cgt Unilever

30 % EN QUELQUES MOIS : UN RECORD

DE QUI SE MOQUE T'ON.... POUR QUI CE GOUVERNEMENT DIT DE GAUCHE TRAVAILLE ?

D’Avril à juin, vient de nous apprendre l’humanité, les dividendes des entreprises du CAC 40 viennent d’augmenter de 30 % .

Ces chiffres proviennent d’une étude réalisée par le fonds d’investissements Hendresson Global Investors et selon les données récoltées les entreprises européennes auraient distribué entre avril et juin dernier pas moins de 115 milliards d’euros de dividendes, soit une hausse de 20 % par rapport à l’an dernier. Et l’on apprend par la même occasion que la part des entreprises françaises s’établi à 40 milliards soit 30 % de dividendes versées aux actionnaires. Rappel en 2013 ceux-ci avaient eu un superbe cadeau avec 36,8 milliards d’euros.

Voilà la logique de la politique de Hollande et de Valls, permettre au capital de se servir et de prendre dans la poche des salariés et des retraités pour réaliser ces profits.

Nous pouvons alors saisir mieux le plaisir de Gattaz, le président du Medef, qui soutient ce gouvernement et l’encense pour ses décisions antisociales.

Valls, sera reçu comme je l’ai dit précédemment dans un blog avec les honneurs lors de l’université d’été du Medef et il faut s’attendre à ce qu’il renchérit encore son discours contre le monde du travail et pour permettre aux actionnaires de faire encore plus de profits.

Ainsi ce gouvernement n’a que des fleurs et des lauriers à adresser au patronat et aux grandes multinationales qu’il sert abondamment et que des épines pour les salariés qui voient leur pouvoir d’achat se dégrader, le chômage grandir, les conditions de travail devenir de plus en plus précaires.

Ainsi aux patrons il pourra annoncer la bonne feuille de route, pas celle du recul du chômage mais celle d’une hausse considérable des dividendes pour ceux qui spéculent et n’envisagent aucunement d’investir.

Le pacte de responsabilité a montré son vrai visage : le profit.

Le gouvernement socialiste a choisi les actionnaires et a répudié les salariés.

Il n’y a plus rien à attendre de Hollande et de son gouvernement : il y a tout à attendre de la mobilisation des salariés.

Alors engageons immédiatement les luttes pour l’augmentation des salaires et des retraites.

Bernard LAMIRAND

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :