Pas de tergiversations : agissons dès le 30 septembre

par Syndicat CGT Le Meux  -  4 Septembre 2014, 08:44  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Selon une étude de Henderson Global Investors, qui vient de paraître, la distribution des dividendes aux actionnaires bat des records au deuxième trimestre 2014 alors qu'au même moment, les millions de salariés, retraités, privés d’emplois souffrent, dans leur chair, des conséquences de l’austérité.

Près de 31 milliards d’euros ont ainsi été distribués en 91 jours, pour l’essentiel à une couche de population qui vit dans l’opulence, bien à l’écart de la galère que nous pouvons vivre les uns et les autres au quotidien.

31 milliards d’euros représentent 3,6 millions de fois un salaire de 1.900 euros, auquel on ajoute les cotisations patronales, pour un total de 2.850 euros. 3,6 millions d’emplois immédiatement sacrifiés pour maintenir sous perfusion et gaver quelques centaines de familles bourgeoises qui sont les véritables assistés qu’on ne voit jamais dans les médias.

C’est notre seul travail qui crée les richesses servant à payer les dividendes plutôt que nos salaires, notre Protection sociale, ou les investissements dont nous avons besoin pour mettre en œuvre une autre politique industrielle.

Exigeons notre dû : La baisse des profits pour une meilleure répartition des richesses que nous créons !

Les gesticulations électorales de Hollande et du parti au pouvoir, en vue des présidentielles de 2017, ne doivent pas nous distraire de ce que nous avons à faire. Non pas nous préparer à glisser un vote vengeur dans les urnes de ce qui est de moins en moins une démocratie, mais bel et bien prendre notre destin en main, agir plutôt que subir, choisir la voie de la mobilisation des salariés qui, seule, sera à même de peser sur la politique menée au service du grand patronat.

Oui, agir est utile, indispensable. C’est le choix que font les retraités en appelant à se mobiliser le 30 septembre prochain sur des revendications qui doivent tous nous interpeler :

  • Pensions et salaires,
  • financement de la Protection Sociale,
  • Services publics.

Nous avons besoin d’un sursaut, d’un véritable électrochoc, de volonté d’agir pour stopper l’austérité ordonnée par les employeurs, et mise en œuvre par leurs valets du gouvernement.

Nous avons besoin d’un redémarrage de la pression des salariés dans les entreprises, pour augmenter tout de suite les salaires, et donc diminuer les profits, le coût du capital, pour embaucher massivement et faire repartir la machine économique.

Pour préparer une prochaine grande mobilisation interprofessionnelle, la première étape doit être pour nos syndicats le 30 septembre.

La FNIC CGT appelle tous ses syndicats à des assemblées générales des syndiqués; à établir les cahiers de revendications, suivis de plans d’actions pour le renforcement de la CGT, et la mobilisation des salariés.

La FNIC-CGT appelle tous ses syndicats à participer et faire participer, dans les régions et départements, aux initiatives qui seront organisées le 30 septembre 2014 par l’Union confédérale des retraités CGT, non pas en « soutien » à nos camarades retraités, mais pour lutter à leur côté pour des revendications qui sont rigoureusement communes.

C’est de la bataille des idées, du débat avec les salariés, et de l’activité de nos forces militantes que dépendra uniquement la réussite ou non de la mobilisation dont nous avons besoin.

LUTTONS POUR GAGNER.

LA RIPOSTE

DÈS MAINTENANT.

 

PREMIÈRE ÉTAPE LE

30 SEPTEMBRE 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :