Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Loi Macron - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Partout en France des mobilisations encourageantes

Réduction des droits pour les salariés, liberté pour les patrons !

Ce lundi, jour de l’ouverture du débat parlementaire sur le projet de loi Macron, des milliers de salariés de retraités et de privés d’emplois se sont rassemblés et ont manifesté leur hostilité à ce projet de loi, incarnant déréglementation du travail, les attaques contre la prud’homie, privatisation, diminution des protections et des garanties collectives des salariés au profit du patronat et de la libéralisation du travail.

Depuis plusieurs jours sur tout le territoire, de nombreuses initiatives (manifestations, rassemblement, dépôt de motion, interpellation des députés, pétition…) ont eu lieu. Dans plusieurs départements, ces initiatives, souvent unitaires avec FO, Solidaires et FSU ont convergé vers les préfectures, les chambres de commerce et d’industrie et les permanences des élus parlementaires.

Ce projet de loi engendre de plus en plus d’hostilité de la part des salariés.

Ce projet de loi Macron n’est pas la seule source du mécontentement grandissant qui s’exprime également sur l’emploi et les salaires.

Déjà, la semaine dernière, le mécontentement des salariés du transport routier s’est exprimé au travers de nombreuses mobilisations afin d’exiger une légitime reconnaissance du travail lors des négociations salariales face à l’austérité patronale imposée depuis plusieurs années. Cette mobilisation se poursuit et s’élargit unitairement cette semaine afin de peser et de rouvrir les négociations rompues par le patronat.

De même, ce jeudi 29 janvier d’autres initiatives nationales à Paris sont programmées :

- chez les cheminots où les agents sont appelés à manifester contre la réforme ferroviaire et pour une véritable politique salariale et d’emploi
- dans les entreprises de l’énergie, où les salariés exigent une autre politique énergétique et industrielle.

Ces deux professions se rencontreront à Paris autour des enjeux de service public.

Toutes ces initiatives sont un encouragement pour développer et multiplier les luttes dans les jours à venir, car d’autres solutions sont possibles pour répondre aux besoins du monde du travail. C’est l’objectif que se fixe la CGT.

Loi MacronLoi MacronLoi Macron
Loi MacronLoi Macron
Loi MacronLoi MacronLoi Macron
Loi MacronLoi Macron

Commenter cet article

Visiteurs

229329

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog