La reprise française, rêve ou réalité?

par Syndicat CGT Le Meux  -  18 Mai 2015, 18:37  -  #Notes d'information Cgt Unilever

La « bonne nouvelle » fait la une de la presse : l’économie française redémarrerait enfin (+0,6% au 1er trimestre 2015) et ferait mieux que la moyenne de ses voisins (0,4%). Pourquoi pas ?

L’une des raisons en est la chute des prix du pétrole qui a facilité la bonne tenue de la consommation des ménages, notamment dans l’automobile. De ce fait, les importations augmentent. Malheureusement la baisse de l’euro face au dollar n’entraine guère, pour le moment, de progression symétrique des exportations. Si cela devait se confirmer, certains vont devoir réviser leur analyse de la faible compétitivité française comme étant dus aux coûts (notamment salariaux) ! Attendons pour voir.

Autre paradoxe, ce petit saut du PIB se fait sans que l’investissement n’ait décollé. Celui des entreprises progresse de 0,2% sur le premier trimestre et celui des ménages recule de 4,4%. Ce qui nourrit la détérioration de l’activité dans la construction (-1,3%), le secteur du bâtiment ayant encore perdu près de 60 000 emplois sur un an.

Une partie de cette modeste croissance est également due à la reconstitution des stocks des entreprises. Mais une fois accompli,  quel pourrait être le prochain levier de croissance ? Alors sortie de crise ? Le seul critère pour en juger serait le retournement durable de la courbe du chômage. Or, pour le moment rien ne semble bouger sur ce front. A tel point que beaucoup d’observateurs jugent qu’une reprise de ce type sera non créatrice d’emplois… comme cela s’est passé dans les années 2000 avant la crise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :