Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! CICE : Crédit d’Impôt pour la compétitivité et l’emploi - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

632672€

Pour Unilever France HPC I le crédit d'impôt est de : 632672€

Pour l'usine de Le meux : 419367€

Pour l'usine de Saint vulbas (SUN) : 213305€

Pour rappel, la CGT a exprimé nombre d’interrogations au moment de la mise en place du CICE et du pacte de responsabilité. Pour la CGT, aider les entreprises avec des fonds publics se justifie dès lors qu’il s’agit de préserver et ou développer l’emploi et le tissu productif. Le problème aujourd’hui c’est que les entreprises considèrent l’aide comme un droit comme quelque chose que la puissance publique, donc les citoyens contribuables, leur doit quel que soit leur situation. Ces politiques d’aides, non seulement de créent pas d’emploi (chiffres du chômage toujours en augmentation) mais pire elles encouragent les bas salaires dans les entreprises pour éviter de payer des cotisations sociales. Le pouvoir d’achat des ménages est en berne avec comme conséquence un recul de la consommation et donc de la demande. (ouverture du dimanche ne relancera pas la consommation). C’est aussi tout notre système de protection sociale qui est fragilisé. A ce titre, le transfert du financement de la politique familiale

vers le budget de l’Etat est une attaque sans précédent depuis la mise en place de notre système de protection sociale.

Pour la CGT, les aides aux entreprises (aides directes, exonérations fiscales, exonérations de cotisations sociales) doivent être conditionnées à la mise en

place d’objectifs économiques et sociaux clairs sur :

- politique d’emploi

- élévation des qualifications, formation, salaire

- égalité homme/femme

- recherche et développement

- innovation et investissement

Unilever brasse des milliards d’€ de bénéfices chaque année, des dividendes de plus en plus monstrueuses qui sont remontées aux actionnaires, voici la somme qui ne rentrera pas dans les caisses de l’assurance maladie et retraite :

632672€

Il est Urgent d'augmenter les salaires significativement !

Nous sommes à la ramasse avec nos 0,4% d'Augmentation Générale, Unilever a largement les moyens d'augmenter les salaires !

Commenter cet article

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog