22 % de la population active travaillent pour la fonction publique

par Syndicat CGT Le Meux  -  29 Août 2015, 09:23  -  #Notes d'information Cgt Unilever

La France : un pays de fonctionnaires ? Modérément, démontre le dernier rapport du Centre d’analyse stratégique (CAS). La fonction publique y reste certes élevée mais pas de façon anormale en comparaison aux autres pays de l’OCDE. En 2008, l’on comptait en France 90 fonctionnaires pour 1 000 habitants. Un chiffre comparable à celui du Royaume-Uni, mais de presque 2 fois plus élevé qu’en Allemagne. Outre-Rhin, l’on dénombre 50 emplois publics pour 1000 habitants.

Un peu moins d’un quart des actifs (22 %) en France travaille pour la fonction publique. Un pourcentage qui place le pays juste derrière la Finlande (24 %), le Danemark (29 %), la Suède (29%) et la Norvège (30 %). Alors que chez le voisin allemand, comme aux Pays-Bas, la fonction publique occupe 10 % de la population active.   

 

Le mammouth français n’est pas si gras

Concernant le poids des traitements et salaires des fonctionnaires dans le PIB, la France se situe encore une fois dans la moyenne haute des pays de l’OCDE. Ils représentaient en 2008 plus de 12 % du PIB, et dans la plupart des pays de l’OCDE, les dépenses de rémunération de personnel oscillent entre 10 % et 12 % du PIB. L’Allemagne est plus économe, avec un taux de 7 %. Le CAS souligne toutefois une tendance à la diminution des dépenses. « La part des rémunérations publiques dans le PIB est en sensible diminution en France. Cette évolution coïncide avec celle observée chez la plupart de nos partenaires européens et dans les pays de l’OCDE », pointe le rapport.

Le mammouth français n’est donc pas si gras, du moins a-t-il subi, ces dernières années, une cure d’amincissement. Après deux décennies de hausse, le nombre de fonctionnaire est stable depuis 2004. Dans les ministères, leur nombre a baissé de 5,3 %, hors transferts vers les collectivités territoriales. Une moyenne qui cache de fortes disparités. Alors que dans l’Agriculture, la Défense, les ministères économiques et celui du Développement durable, les effectifs ont fondu de près de 9 %, dans la Sécurité, l’Enseignement supérieur, la Recherche et la Justice, les effectifs ont augmenté. Au total, les trois fonctions publiques confondues (d’Etat, territoriale et hospitalière) employaient, en 2008, 5,2 millions de personnes.

Lucile Chevalier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :