Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! thèse Graphiques & Cotations Infos & Conseils Société Analyse graphique Dérivés Alertes Portefeuille Liste NESTLE N : Nestlé négocie la création d'une JV dans les crèmes glacées avec R&R (PAI) - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

(Actualisation: précisions sur le projet, les parts de marché de Nestlé, R&R et Unilever, le marché mondial des crèmes glacées et la performance semestrielle des activités de produits laitiers et de crèmes glacées de Nestlé.)

LONDRES (Dow Jones)--Le géant suisse de l'agroalimentaire Nestlé (NESN.VX) a annoncé lundi mener des négociations avancées avec le producteur britannique de glaces R&R en vue de créer une joint-venture dans le domaine des crèmes glacées principalement en Europe et Afrique, dont le chiffre d'affaires annuel atteindrait 3 milliards de francs suisses (2,75 milliards d'euros).

Nestlé compte ainsi développer son activité de crèmes glacées et prévoit que la nouvelle entreprise, qui devrait être créée l'année prochaine, sera présidée par Luis Cantarell, son actuel vice-président exécutif pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord.

R&R, qui appartient à la société de capital-investissement française PAI Partners, a indiqué que le directeur général de la nouvelle société serait son actuel directeur général, Ibrahim Najafi.

Nestlé apportera à la coentreprise ses activités de crèmes glacées en Europe, en Egypte, aux Philippines, au Brésil et en Argentine, et transférera ses activités européennes d'aliments surgelés, hors activité pizza.

Un marché en croissance

Nestlé a ajouté que la nouvelle coentreprise, qui serait présente dans plus de 20 pays et emploierait 10.000 personnes, serait détenue à parité par Nestlé et R&R.

Nestlé détient environ 10,8% du marché mondial des crèmes glacées, tandis que la part de R&R est de 0,8%, selon Euromonitor. La nouvelle coentreprise aiderait Nestlé à mieux rivaliser avec son grand concurrent Unilever (UNA.AE), qui possède 22,8% du marché mondial des crèmes glacées. Le groupe anglo-néerlandais a annoncé la semaine dernière un accord un vue d'acquérir le producteur italien de crèmes glacées Grom.

Nestlé et Unilever ont tous deux entrepris de vendre certaines activités alimentaires à faible croissance, mais le segment des crèmes glacées est perçu comme un domaine de croissance. Euromonitor prévoit ainsi que le marché mondial des glaces devrait atteindre 107 milliards de dollars en 2020, contre 71 milliards de dollars actuellement.

Les termes financiers de la transaction n'ont pas été communiqués, mais Reuters, qui a dévoilé l'accord, a estimé la valeur de l'opération à 3 milliards d'euros. L'agence a également indiqué que si ce projet de coentreprise aboutissait, PAI pourrait vendre sa participation dans R&R dans quelques années, et Nestlé pourrait introduire en Bourse le nouvel ensemble.

Des porte-parole de Nestlé et de R&R n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Les activités de crème glacée de Nestlé aux Etats-Unis, au Canada, en Chine, en Thaïlande, au Pérou et au Chine ne seront pas incluses dans la coentreprise. Il en est de même pour l'activité crèmes glacées de Nestlé en Israël, où le groupe suisse a déjà créé une coentreprise avec Osem Investments.

Les produits laitiers et l'activité crèmes glacées de Nestlé ont dégagé un chiffre d'affaires semestriel de 7,19 milliards de francs suisses, soit une hausse de 0,8% en glissement annuel sur une base organique, ce qui exclut les effets de change.

-Saabira Chaudhuri, Dow Jones Newswires (Version française Maylis Jouaret et Aurélie Henri) ed/LB

Commenter cet article

Visiteurs

234942

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog