SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
VOLKSWAGEN - DAS AUTO - POUR LE NOUVEAU PATRON, C’EST CLAIR, AUX SALARIÉS DU GROUPE DE PAYER LA TRICHERIE DE LA DIRECTION !

 

Volkswagen prépare ses troupes au régime sec

 

 

«  Je vais être très transparent  : cela ne se fera pas sans douleur  », a prévenu le patron du constructeur allemand.

A cause du scandale des moteurs truqués, le nouveau patron de Volkswagen, Matthias Müller, a promis du sang et des larmes à ses 600.000 employés.

«  Tout ce qui n’est pas nécessaire et urgent sera abandonné ou reporté  », a déclaré le nouveau patron aux salariés. Les premiers rappels de véhicules devraient débuter en janvier.

Du sang, du labeur, des larmes et de la sueur. Matthias Müller, le nouveau président du directoire de Volkswagen, n’a pour l’heure rien d’autre à offrir à ses 600.000 employés – promis à quelques années de régime sec du fait du scandale des moteurs truqués . Arrivé il y a dix jours à la tête du géant européen de l’auto, l’ancien patron de Porsche s’est exprimé pour la première fois, mardi, devant ses salariés réunis par milliers dans l’usine historique de VW à Wolfsburg (Basse-Saxe).

«  Des solutions techniques aux problèmes rencontrés sont en vue, a-t-il commencé. Cependant, les conséquences sur l’activité et les finances ne sont pas encore claires.  » En prévision et par précaution, tous les projets d’investissement du groupe vont être passés à la loupe.

«  Tout ce qui n’est pas nécessaire et urgent sera abandonné ou reporté  », a prévenu Matthias Müller. Fin 2014, VW avait présenté un ambitieux plan quinquennal d’investissement de 86 milliards d’euros. Celui-ci devrait donc subir des coupes claires… «  Je vais être très transparent  : cela ne se fera pas sans douleur  », a prévenu le patron du constructeur allemand.

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog