Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! L’Assemblée s’attaque aux APL étudiantes ! (En catimini) - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Jeudi 29 octobre, la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale a adopté deux amendements dans le cadre du projet de loi de finances 2016 qui remettent en cause l’accès des étudiants aux aides au logement.

Si ces amendements sont adoptés en séance plénière, qui débutera mercredi 4 novembre, les aides au logement des étudiants seront mises sous condition de ressources de leurs parents et ce sont jusqu’à 500 000 jeunes qui risquent d’être pénalisés.

Pas d’économies sur le dos des jeunes et de leur autonomie ! déclare l'Unef (Union Nationale des Étudiants de France)

Les aides au logement sont les seules aides calculées selon la situation propre des étudiants et non celle de leurs familles. Cela signifie que ce sont les seules aides accessibles aux étudiants des classes moyennes et à ceux qui sont autonomes de leur famille.

Mettre les APL étudiantes sous condition de ressources, comme le système de bourses du CROUS, c’est priver jusqu’à 500 000 jeunes d’une aide d’un montant entre 100 et 200 euros par mois, indispensable pour payer leur loyer. Cela signifie que des jeunes devront retourner vivre chez leurs parents et parfois renoncer à leurs études.

Il faut en finir avec les provocations contre les étudiants

Cette tentative de remettre en cause les APL étudiantes n’est pas une nouveauté. La pression de l’austérité budgétaire et le refus des responsables politiques de prendre en compte l’aspiration à l’autonomie des jeunes s’est traduite par de nombreuses attaques contre les aides au logement ces dernières années.

Pourtant, il y a seulement quelques mois, le Président de la République et le Ministre des finances rappelaient qu’ils n’avaient « pas l’intention de modifier les aides personnalisées au logement pour les étudiants ».

En prenant à contre-pied cet engagement, à l’approche des élections régionales, les députés de la commission des affaires économiques réunissent toutes les conditions pour pousser les jeunes vers un vote sanction.

L’UNEF rappelle son opposition à toute remise en cause des APL étudiantes.

L’UNEF exige que le Président de la République réaffirme son engagement de préserver les APL étudiantes et que les députés rejettent les amendements de la commission des affaires économiques.

L’UNEF mènera campagne sur les campus dès lundi pour informer les étudiants sur la menace qui pèse contre leurs aides au logement. Le syndicat est prêt à se mobiliser si jamais les députés font le choix de s’attaquer aux droits étudiants.

Commenter cet article

Visiteurs

229329

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog