SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
L’INFORMATION AUX MAINS DES PLUS GRANDES FORTUNES DE FRANCE (dans le top ten Bernard Arnault-Les Echos-Francis Morel a vu sa fortune grossir d’un million d’euros chaque heure en 2014)
Le classement des 100 plus grosses fortunes de France 2015 PARMI LES 10 PREMIERS LES POIDS LOURS DE L’INFORMATION

3 Arnault Bernard LVMH 28,96 milliards

6 Dassault Serge Dassault 14,01 milliards

7 Drahi Patrick Altice 10,07 milliards

8 Pinault François Kering 8,16 milliards

9 Bolloré Vincent Bolloré 7,63 milliards

10 Niel Xavier Iliad 7,02 milliards

Bernard Arnault, l’homme dont la fortune a grossi d’1 million d’euros chaque heure en 2014

Magie de la Bourse. En 2014, le cours de LVMH a bondi de 34%. Une aubaine pour son principal actionnaire. Selon nos calculs, sa fortune a augmenté chaque minute de plus de 10.000 euros.

Vertigineux ! Comparé à l’an dernier la fortune du P-DG de LVMH, Bernard Arnault, s’est accrue aujourd’hui de 9,27 milliards d’euros ! Soit 25 millions d’euros supplémentaires par jour, 1 million d’euros par heure, ou, si vous préférez par minute, 17.636 euros !

Classé troisième dans notre classement exclusif des cents plus grandes fortunes françaises 2015 , Bernard Arnault dispose d’une fortune totale estimée à 28,96 milliards d’euros. Il est devancé par les Mulliez (Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin…) et les Bettencourt (L’Oréal), suivi de près par les Dumas (Hermès), les Dassault ou encore Xavier Niel et Patrick Drahi.

L’année 2014 restera comme un grand millésime pour les fortunes de France. Portées par la Bourse, elles ont vu leur patrimoine grimper de 20%.

Les 100 familles les plus riches de France, pèsent 320 milliards d’euros, soit 20% de plus en un an, ce qui représente 25% de ce que détient en banque l’ensemble des Français.

 

Visiteurs

463616

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog