Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! NAO 2016 troisième réunion, suite et fin - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Avant de vous faire le point sur la finalité de cette négociation, la CGT tient à souligner la bonne réaction de certains salariés pour avoir participé au débrayage durant la négociation.

Rappelons que suite à l’annonce de la direction de 0,4% d’augmentation générale en début de séance, cela n’a pas du tout satisfait les salariés et d’autres l’ont fait comprendre par un débrayage.

L’action des salariés a permis d’avoir une écoute de la direction avec un peu plus d’attention et ceci a énormément pesé sur la table des négociations.

Tout en connaissant les résultats des autres usines du Groupe Unilever, tout en sachant que pour ces 2 usines l’augmentation générale proposée était de 0,7%, tout en sachant que si nous voulions obtenir plus, il aurait fallu employer d’autres méthodes, tout en sachant la politique du Groupe sur les stocks actuellement….ils nous étaient dans ces conditions, très difficiles de faire pencher la balance, mais cela ne nous a pas empêché d’aller sur d’autres voies !

Après de longs échanges et de suspensions de séances, voici le résultat :

0,7% d’Augmentation Générale et indexation sur les primes

10 embauches

25€ sur la Prime Vacances ce qui donne 1050€

Lors des arrêts techniques, Maintien des primes de nuits et des majorations

Pour le personnel en 3X8, prime de 200€ sous forme d’indemnité de nuit forfaitaire, pour une semaine de nuit, avec la condition de poser trois semaines de congés.

Pour le week-end, une prime de 140€ sous forme d’indemnité de nuit forfaitaire, pour une semaine de nuit, avec la condition de poser deux semaines de congés.

Auparavant, certains salariés évitaient de poser une semaine de vacances durant la semaine de nuit afin de limiter la perte financière. A aucun moment ces salariés ne pouvaient se permettre de prendre trois semaines de congés consécutives.

Maintenant, beaucoup d’entre vous pourront avoir le privilège de profiter pour la première fois, de trois semaines de congés payés d’affilée, grâce à cette prime forfaitaire !

Même si nous déplorons la très faible augmentation générale, on peut tout de même souligner que pour cette partie de nos revendications, nous avons eu une écoute attentive de la part de la direction et nous nous en félicitons.

La CGT dans ces conditions et comme nous nous étions engagés lors de cette négociation, la CGT signera cet accord de NAO.

 

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog