Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Bientôt (déjà?) l'épidémie d'obésité dans le Nord-est de la Seine-Maritime - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

roduit des effets de plus en plus désastreux, si rien ne change (c'est à dire si les politiques ne font rien), cela va devenir catastrophique.  

En effet, les départements sous-dotés en médecins généralistes seraient aussi ceux où le nombre de personnes en surpoids et atteintes d'hypertension est le plus important. La corrélation entre ces deux événements viendrait d'être faite par une étude menée par le spécialiste de la santé connectée Withings, en partenariat avec Doctolib, le leadeur français de la recherche et de la prise de rendez-vous médicaux en ligne.

Selon Le Parisien/Aujourd'hui, qui dévoile les résultats de cette enquête, les départements de la Seine-et-Marne, où "il faut attendre neuf jours pour voir un médecin, contre six en moyenne", est, par exemple, l'un des départements les plus à risque. En effet, rapporte le quotidien, "la proportion de personnes en surpoids est de 51%, soit 6 points de plus que la moyenne nationale".

Étonnant ce chiffre, réputé comme normal, de 6 jours en moyenne de délais d'attente pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste, vous ne trouvez pas ? Est-ce la norme à laquelle "ils" veulent nous habituer ? On serait alors à des années lumière de la grande époque où l'on voyait le médecin dans la journée !

Même situation pour la Saône-et-Loire, où seize jours sont nécessaires pour obtenir un rendez-vous, et où 48% de la population a des problèmes de poids et 28% des symptômes d'hypertension.

L'épidémie nous arrive de la frontière sud-est du département: l'Oise est un département où le surpoids est dans la tranche entre 51% et 60% sup&rieur à la normale, elle même en frontière de la Somme où il faudrait plus de 30 jours pour avoir un rendez vous chez un généraliste. On sait qu'en Seine-Maritime, la zone frontière avec les deux départements est une zone pénurie médicale.

Mais cette situation grave n'intéresse personne, ni les politiques, et surtout pas les médias ! Médiatiquement, il est sans doute préférable de faire peur avec le terrorisme, et de ne surtout pas faire peur avec la pénurie de médecins! Peut-être pour justifier l'annonce de la hausse des honoraires ?

A titre de comparaison, trois jours d'attente sont seulement nécessaires dans les Alpes-Maritimes pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste, département où la densité médicale est assez élevée. De fait, le nombre de personnes en surpoids se réduit à 44% et celui des individus atteints d'hypertension à 19%.

Comme en conclut Le Parisien/Aujourd'hui, "si les liens de cause à effet entre précarité et obésité sont avérés, le rôle du généraliste est capital dans la prévention des kilos en trop".

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog