FAIRE DU 12 SEPTEMBRE UN GRAND MOMENT DE LUTTE, POUR STOPPER MACRON ET SON GOUVERNEMENT La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Unilever : les hausses de prix sauvent le chiffre d'affaires - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

La Haye - Le géant néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a publié jeudi un chiffre d'affaires stable pour le troisième trimestre, soulignant que le résultat de ses ventes avait été freiné par les taux de change.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 13,38 milliards d'euros contre 13,4 milliards à la même période un an auparavant, soit une baisse de 0,1%, a indiqué dans un communiqué Unilever, qui ne publie pas de bénéfice net sur la période.

Sans tenir compte des taux de change, les ventes affichent une hausse de 3,4%, a ajouté le groupe, soulignant qu'une forte base de comparaison et des "conditions de marché qui se détériorent" contribuent également à expliquer le chiffre d'affaires.

Dans son communiqué, Unilever indiqué que la demande a diminué en particulier en Amérique centrale et du Sud, après des dévaluations de monnaies locales ce qui a augmenté le coût de la vie pour ses clients.

Le groupe, qui a récemment acquis plusieurs sociétés pour "restructurer son portefeuille", a enregistré des ventes à périmètre comparable en hausse de 3,2% grâce à une hausse des prix de 3,6%. Les volumes, eux, étaient en baisse de 0,4% à cause d'une forte base de comparaison, assure Unilever.

Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, qui avaient prévu une hausse de 2,8%.

Unilever, qui emploie plus de 173.000 personnes à travers le monde, commercialise notamment les soupes Knorr, l'huile d'olive Bertolli, les déodorants Rexona et la pâte à tartiner Marmite, très célèbre au Royaume-Uni.

A la suite d'une hausse de son prix, celle-ci a disparu du site internet de la chaîne britannique Tesco. La troisième plus grande chaîne de supermarchés au monde a refusé d'augmenter les prix des produits Unilever comme le groupe le lui demandait.

Selon le Financial Times, Unilever aurait exigé cette hausse afin de compenser le renchérissement des marchandises importées à la suite de la récente chute de la livre sterling liée aux craintes autour du Brexit.

Commenter cet article

Visiteurs

226395

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog