SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Afficher l'image d'origine

Voici une copie du mail envoyé au directeur de site de Le meux.

Ce mail pour vous faire un point sur les augmentations individuelles suite à l’annonce des personnes qui toucheront une AI ou une prime.

Au mois d’octobre lors de la réunion des délégués du personnel, la CGT vous avait fortement alerté sur le malaise du manque de reconnaissance et sur les écarts de salaire qui ne cessent de se creuser, (entre 200€ et 300€ sur le salaire de base pour les mêmes fonctions et avec la même date d’embauche).

Nous vous avions aussi prévenu sur le nombre de personne que vous avez mis dans une voix de garage depuis plusieurs années (entre 5 et 15 ans) sans aucune augmentation individuelle !

Votre politique salariale à vouloir créer la division entre les salariés a atteint ces limites.

Lors de cette réunion vous vous étiez engagés à faire le point sur ces remarques et dans le même temps vous aviez envoyé à tous les salariés une note d’information sur le sujet.

Sur cet aspect-là vous avez tenu votre engagement puisque depuis cette semaine nous savons plus ou moins qui percevra. Et comme il a été dit, sachant qu’il y aura 1/3 des salariés qui toucheront une AI ou une prime, il y aura des insatisfaits.

Maintenant, nous savons pour certain, le montant qu’ils vont percevoir et la pilule a du mal à passer.

30€, c’est le montant que vous estimez de correct pour le petit personnel et même avec plusieurs années sans aucune reconnaissance. Rappelez-vous les propos de l’ancien directeur « afin de marquer fortement les esprits, Les montants doivent être perçus comme significatifs, de motivant ».

Là, je peux vous dire que vous avez marqué les esprits mais pas dans le sens espéré !

30€ par mois, c’est l’équivalent d’une baguette de pain par jour, avec ça les fins de mois seront moins difficiles !

30€ d’augmentation individuelle pour un groupe comme Unilever c’est complètement misérable surtout quand on voit le fric que l’on fait gagner à la société, c’est du foutage de gueule.

Malheureusement vous ne tenez pas compte de nos remarques lors des réunions des délégués du personnel, vous continuez de faire à votre sauce.

Si vous croyez qu’avec 30€ vous allez acheter la paix sociale vous vous trompez. Ras le bol de cette attitude, ras le bol de récolter les miettes.

Pensez-vous que ceci soit la bonne méthode pour augmenter les performances de l’usine alors que pour cette année il est prévu de produire plus de 430 millions d’unités.

Vu qu’il n’y a pas moyen de se faire entendre, nous allons nous adapter et vous êtes prévenus, les semaines à venir seront sous haute tension, à la prochaine visite lors du tourisme industrielle ou bien lors d’un audit WCM, nous mettrons tous les moyens en œuvre pour marquer les esprits.

Nous avons à cœur d’atteindre les objectifs mais cela ne se fera pas à n’importe quel prix.

Vous nous négligez, nous qui sommes les créateurs de richesse.

Il y a un fort mécontentement.

Les salariés en ont marre.

 La colère des salariés monte.

Et n’oubliez pas, vous êtes responsable de ce foutoir à venir !

Afficher l'image d'origine

Visiteurs

461354

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog