Une chose est sûre, on n’obtient rien sans la lutte

par Syndicat CGT Le Meux  -  24 Janvier 2017, 18:05  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Afficher l'image d'origine

A chaque période de son histoire le monde du travail a su conquérir des droits sociaux importants , que le patronat et les gouvernements ont du concéder devant la force du mouvement social , devant son exigence de Front Syndical Commun et de lutte.

Le patronat et les gouvernements successifs qui l’ont soutenu n’ont eu de cesse que de remettre en cause ces conquêtes sociales acquises par les luttes.

Depuis sa création en 1895 , les forces du patronat ont eu des alliés pour diviser l’outil essentiel de défense des salariés , la CGT , qui malgré ses divisions en 1921 et en 1947 , son nom reste profondément attaché au syndicalisme de conquêtes sociales , de lutte et de classe.

En France , le syndicalisme est aujourd’hui divisé en deux grands courants , celui de conquêtes , de lutte , de transformation sociale , et celui de gestion comptable de la société capitaliste.

Mais jamais dans le cadre du système capitaliste les conquêtes sociales sont définitivement acquises , la réaction du grand patronat et de la bourgeoisie ,soutenus par des politiciens qui trahissent leurs engagements.

Une chose est sûre, on n’obtient rien sans la lutte
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :