celui qui n'a pas le courage de se rebeller n'a pas le droit de se lamenter La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Fin de la grève chez Unilever usine de le meux, la Tête Haute - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Malgré la fin de la grève tournante, notre combat continu. Il faut féliciter la détermination des salariés qui ont participé aux mouvements. Il peut y avoir une certaine déception de n’avoir rien obtenu mais gardons en mémoire cette solidarité face au mépris, n’oublions pas que notre action a grandement marqué les esprits et encore bien plus sur les cadres dirigeants. Malheureusement faute de ne pas avoir assez de monde, alors que nous savons tous que certains subissent de grosses difficultés dans leur travail, nous ne pouvions continuer ainsi.

Les autres salariés doivent prendre consciences que les conditions ne sont pas prêtes de changer, suffit de voir les dernières annonces (2 millions d’€ d’économie, baisse de la précarité en augmentant la flexibilité sur le personnel titulaire, remise en cause des congés…).

La couleur est annoncée, les salariés vont en prendre plein la tête, et le plus contradictoire nous (la CGT) qui sommes sur le terrain, nous entendons le malaise qui règne sur le lieu de travail et quand on donne l’occasion aux salariés de se faire entendre, on ne voit plus grand monde et même en demandant un sacrifice de 2 heures de grèves par équipe. C’est dur pour tout le monde certes, mais il y en a qui ont le courage de dire non et il n’est plus possible de continuer de la sorte !

Même avec le discours de peur de la direction, les salariés ont prouvé par leurs présences qu’ils n’acceptaient pas ce genre de chantage.

De surcroit durant le conflit, nous avons pu constater une nouvelle fois l’attitude plus que limitent de certains cadres dirigeants, faisant des attaques personnelles sur les élus CGT. Mais un parmi eux a brillé par son comportement, par le mépris, de son manque de respect, verbal et physique, c’est M. Caillot, le responsable de production.

La direction est au courant de sa conduite et laisse pourrir la situation.

Le directeur de site doit prendre la mesure du malaise envers cette personne, pour nous c’est clair, la CGT ne restera pas les bras croisés et nous nous battrons jusqu’au bout pour toutes ces injustices.

Lors de la préparatoire du comité Groupe France de jeudi 13 avril, la CGT a fait une intervention au DRH Unilever France sur la situation Kraft Heinz et Unilever de l’impact à venir pour les salariés qui paieront à coup sûr la facture, pour une seule et même logique financière.

Une fois de plus nous avons dénoncé la dégradation des conditions de travail, de la précarité, de l’augmentation de l’absentéisme, de l’intensification du travail, le manque de reconnaissance et avoir une autre répartition des richesses créées, bref, un ras le bol total !

 

"L'homme qui lutte pour autrui est meilleur que celui qui lutte pour lui-même."

 

 

 

Commenter cet article

Visiteurs

222538

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog