Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Grève chez Unilever usine de Le meux, quand les cadres dirigeants amplifient les menaces... - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

La direction est intervenue 20 minutes après le débrayage de l’équipe d’après-midi. Elle a demandé aux Organisations syndicales de se réunir dans une salle avec 4 ou 5 salariés afin de mettre sur la table tous les problèmes des salariés, car selon eux, il n’y a pas que l’aspect financier, il serait secondaire !!!!

Bien sûr, la CGT a refusé et les salariés aussi, il était hors de question de rentrer dans ce cadre-là tant que nous n’avions pas vu tous les salariés des autres équipes.

Suite à ce refus, de nouvelle menace sur la pérennité du site, la direction attendait un coup de téléphone du grand Boss afin de faire un état des lieux. En fonction de la situation de l’usine il pourrait prendre des décisions déplorables pour l’usine.

La direction a continué d’amplifier les menaces sur l’avenir du site…

Passez 17H00, les salariés ont repris le travail, Les 4 cadres dirigeants sont restés pour discuter avec les Organisations syndicales, ils ont énormément argumentés pour que le DSC CGT mette fin à la grève tournante pour le bien de l’usine.

Les propos des cadres dirigeants vont très loin, ils disent que « david Bongard met en péril l’avenir du site et qu’il est le seul responsable »….

Le responsable de production affirme que « david Bongard va mettre en péril 300 familles ». Toujours avec sa façon de nous prendre de haut ! C’était très chaud !!!

Comme déjà dit, nous ne sommes pas là pour vendre du rêve, la CGT et les salariés ont pris la mesure des choses et agissent en connaissance de cause, la direction aura beau dire le contraire mais la réalité est bel et bien là !

Ce n’est pas la première fois qu’une direction agit de telle sorte et renvoie la faute sur la CGT et de surcroit un élu !

Toujours les mêmes menaces pour une seule logique financière.

Salaires et bénéfices : Les promesses de Sarkozy retoquées en « vues de l'esprit » par le Medef !


 

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog