FAIRE DU 12 SEPTEMBRE UN GRAND MOMENT DE LUTTE, POUR STOPPER MACRON ET SON GOUVERNEMENT La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! La cause de L’INCENDIE de la tour Grenfell à LONDRES : la soif de PROFIT - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées le 16 juin 2017 à Londres, dans une atmosphère très tendue, reprochant aux autorités de cacher le nombre réel de victimes  | AFP - Reuters.  (Source: ouest-france)

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées le 16 juin 2017 à Londres, dans une atmosphère très tendue, reprochant aux autorités de cacher le nombre réel de victimes | AFP - Reuters. (Source: ouest-france)

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.

L'organisation des habitants de la Grenfell Tower avaient dénoncé le manque de sécurité incendie de la tour, et 90% des habitants avaient signé une pétition demandant une enquête sur la mauvaise maintenance de ce grand immeuble, mais ils n'ont jamais été entendus. On a désormais appris que si l'incendie avait été d'une telle violence, c'est parce que, lors de la rénovation du grand bloc de logements, on a voulu faire une économie de 5 700 euros en installant les panneaux d'isolation le meilleur marché au lieu de leur version ignifuge, plus chère.

Par ailleurs, des spécialistes de la sécurité incendie avaient exprimé un avis négatif sur la décision de Boris Johnson, le maire de l'époque (conservateur), de fermer des casernes de pompiers. La réponse de Johnson fut on ne peut plus catégorique : « Get stuffed ! » (allez vous faire f... !). Il apparaît maintenant que les pompiers ne disposaient tout simplement pas des moyens nécessaires pour arriver à contrôler un tel incendie, et encore moins pour l'éteindre.

Il y a à peine deux ans, la proposition du travailliste Jeremy Corbyn pour imposer des normes plus strictes en matière de sécurité incendie dans de tels blocs d'appartements a été rejetée par la majorité conservatrice. Pourtant, 10% des Britanniques, soit 6 millions de citoyens, vivent dans des blocs d'appartements similaires à la tour Grenfell de Londres. La Première ministre pensait s'en tirer avec une « commission d'enquête ». L'indignation a été tellement grande que Scotland Yard a entamé une enquête pour « corporate manslaughter » (homicide commis par une entreprise).

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article

Visiteurs

224945

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog