FAIRE DU 12 SEPTEMBRE UN GRAND MOMENT DE LUTTE, POUR STOPPER MACRON ET SON GOUVERNEMENT La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Enseignement supérieur : coupes budgétaires sombres et éviction des étudiants ! - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Tandis que des restrictions budgétaires sont annoncées (Voir ci-après le communiqué du Syndicat national de l'Enseignement Supérieur - FSU) ce sont 87 000 étudiants qui à présent après avoir avec succès passé leur baccalauréat -quelques fois avec mention - ne sont toujours pas affectés dans un établissement !

Mais au lieu de se réjouir de l'augmentation du nombre d'étudiants, de mettre fin au numérus clausus de nombreuses filières, d'en finir avec les injustices flagrantes et ubuesques du tirage au sort, les médias macronisés proposent en fait l'instauration de la sélection.

Rien de plus urgent donc que la résistance à cette politique.

Rien de plus urgent que la convergence des luttes entre le monde du travail et la jeunesse contre la remise en cause généralisée de tous les conquis sociaux et les droits à l'éducation et un enseignement livré aux lois du marché !

Plus que jamais UNITÉ Étudiants-travailleurs !

 

 

______________

 

Paris, le 13 juillet 2017

 

Après l’annonce du gel du point d’indice des fonctionnaires, après la promesse du rétablissement du jour de carence (perte d’une journée de salaire en cas d’arrêt maladie), après les incertitudes sur la compensation pour les fonctionnaires de la hausse de 1,7 % de la CSG, le report des mesures d'amélioration indiciaire des accords PPCR et la promesse de suppression de 120 000 fonctionnaires - ça fait déjà beaucoup ! -, nous venons d’apprendre que le gouvernement entend annuler 331 M€ de crédits sur le budget 2017 de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dont 95 M€ pour la recherche et les formations universitaires et 46 M€ pour la Vie étudiante. La promesse du candidat Macron de sanctuariser le financement des universités n’a pas tenu deux mois.

Dans un contexte de forte croissance des effectifs d'étudiant.e.s, de telles décisions sont irresponsables. Les mesures d'austérité budgétaires annoncées par le gouvernement érigent les fonctionnaires et les services publics en responsables du déficit du budget de l’État. Cette analyse est erronée et relève d'un a priori idéologique que nous dénonçons. Si ce gouvernement estime que la recherche et la jeunesse de ce pays ne sont pas des priorités, qu'il le dise !

Le SNESUP-FSU sera vigilant vis-à-vis d'autres mauvais coups susceptibles d'être portés à l'ESR durant l'été. Il appelle à la rentrée l'ensemble des personnels à se mobiliser contre
cette politique austéritaire dont nous découvrons avec effroi, jour après jour, les sinistres contours.

PAR FSC

Commenter cet article

Visiteurs

224945

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog