Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! En Allemagne, la pauvreté gagne de plus en plus les retraités - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
capture d'écran

En Allemagne, la pauvreté gagne de plus en plus les retraités

Le miracle économique allemand a aussi ses revers. 26% des retraités disent être obligés de travailler parce que leurs revenus sont insuffisants. Ils doivent compter sur la solidarité.

 

Ils viennent remplir leur cabas deux fois par semaine à la banque alimentaire d'Offenburg (Allemagne). Horst König, 65 ans, est un habitué. Ancien commerçant itinérant, il appartient à la catégorie des carrières atypiques et vit avec quelque 360 euros. Des retraités pauvres de plus en plus nombreux parmi les 1 400 familles de la banque alimentaire de la ville. La plupart d'entre eux se débrouillent et hésitent à demander des aides sociales.

Rester digne et debout

Pour cet ancien militant syndical, l'assistant n'est pas une solution. Pour compléter sa maigre pension de 535 euros par mois, Günther Melle, 70 ans, fait des traductions à domicile. Une carrière en dents de scie, mais un combat ancien. Il travaille aussi pour une ONG qui s'efforce de réinsérer les SDF. 15% des retraités allemands vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, soit 960 euros mensuels pour une personne seule. Depuis quinze ans, ils sont restés sur le bord de la route.

 

LIEN VERS LA VIDÉO EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog