Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Unilever se sépare de sa division "margarines" sud-africaine - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

https://www.eres-group.com/wp-content/uploads/2013/05/distribution-dividendes.jpg

La Haye (awp/afp) - Le géant néerlandais de l'agro-alimentaire et des cosmétiques Unilever a annoncé vendredi la vente de sa division "margarines" en Afrique australe à la compagnie sud-africaine d'investissements Remgro.

"Unilever acquerra l'actionnariat de 25,75% de Remgro dans Unilever South Africa Holdings (Unilever SA) en échange de la division +margarines+ d'Unilever en Afrique australe ainsi que d'une rémunération en liquide de 4,9 milliards de rands (310 millions d'euros), représentant une valeur transactionnelle de 11,9 milliards de rands" (750 millions d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Cette transaction valorise la division +margarine+ à 7 milliards de rands" (440 millions d'euros), a-t-il ajouté.

Dans le cadre d'une stratégie présentée début avril après avoir repoussé les avances de son rival américain Kraft Heinz le valorisant à 143 milliards de dollars, Unilever avait annoncé son intention de se séparer de sa division "margarines" afin de rétribuer les actionnaires.

Unilever South Africa est "bien positionné pour une croissance durable à long terme", a déclaré Luc-Olivier Marquet, vice-président exécutif d'Unilever SA, cité dans le communiqué. "En nous donnant la propriété complète du secteur, cette transaction signifie que nous sommes les mieux placés pour accélérer cette croissance".

Répartie en Afrique du Sud, au Botswana, au Lesotho, en Namibie et au Swaziland, la division "margarines" d'Unilever SA "est un marché attirant, avec des marques de premier plan comme Rama, Stork, Flora et Rondo avec des bonnes perspectives de croissance", a réagi Jannie Durand, directeur exécutif de Remgro, cité dans le communiqué.

Unilever projette par ailleurs de regrouper ses branches "alimentation" et "rafraîchissements" dans une même division "plus mince et plus ciblée", basée aux Pays-Bas, dans le but qu'elle atteigne 20% de marge opérationnelle en 2020, contre 16,4% en 2016.

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog