Nos vies valent plus que leurs profits La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! Communiqué de presse CGT PSA Mulhouse - SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Unilever Logo

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPC

Syndicat CGT unilever HPC France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

PSA annonce la production d’un nouveau véhicule à Mulhouse… mais sans embauche en CDI !

PSA a annoncé ce mardi 10 octobre qu’une nouvelle voiture devrait être produite dans son usine de Mulhouse d’ici 4 ou 5 ans. Pourtant, il n’est pas question pour la direction du groupe d’embaucher en CDI. Bien au contraire, la CGT alerte sur la baisse constante des effectifs, et l’augmentation des cadences et de la précarité. Nous relayons ci-dessous son communiqué.

Nouveau modèle : il faut le maintien des deux lignes de montage !

La direction du site a annoncé ce matin à 10h, l’attribution de la production d’un nouveau véhicule à Mulhouse, à l’horizon 2021-2022.
Qu’une usine de production automobile soit amenée à fabriquer un nouveau modèle, il n’y a rien d’original à cela. Depuis la production du premier véhicule à Mulhouse en 1971, ce modèle devrait être le 15e lancement de l’usine. Il faut d’ailleurs rester prudent, quand une telle annonce se fait plusieurs années en amont d’un lancement.
Ce qui est marquant, c’est l’écart de plus en plus flagrant entre d’un côté la suractivité du site, et de l’autre la chute constante des effectifs amenés à produire ces véhicules.

- Lorsque la directrice actuelle de l’usine, Mme Spilios, arrivait à Mulhouse en novembre 2013, le site employait alors 7 900 salariés en CDI.
- Moins de 4 ans plus tard il y en a 2 600 de moins à l’effectif, qui vient de passer sous la barre des 5 300 CDI.
- Dans le même temps, les efforts imposés aux salariés ont été énormes, notamment avec 2 accords de compétitivité (blocage des salaires, suppression de primes, etc.) censés garantir le maintien des emplois. On voit avec quel résultat !

Quant à la production, elle se fera l’an prochain sur une seule et unique ligne de montage avec le passage au monoflux (arrêt définitif de la ligne aujourd’hui dédiée à la Citroën C4 et à la DS4).
Au moment où la Peugeot 2008 connait une forte demande commerciale, où la production de la DS7 démarre, où la future Peugeot (codes R82 et R83) arrive, et où on nous annonce la production d’un futur modèle, la direction arrête totalement une ligne de montage, et décide donc de diviser les capacités de production par deux !
Pour la CGT, la logique voudrait au contraire que la fabrication des différents modèles puisse continuer à se faire avec deux lignes de production, avec une augmentation des effectifs, et avec des embauches en CDI en nombre conséquent.

"Impossible", répond la direction. Car ce qui guide ses choix, ce n’est pas l’accroissement des emplois - ni même leur maintien. PSA reste fidèle à ses valeurs : fabriquer du profit en tirant les effectifs vers le bas, en imposant des cadences infernales (objectif de 63 véhicules/heure), et en saturant la ligne de montage restante 24h/24 et 7j/7 à compter de février 2018.
On ne peut que faire le rapprochement entre cette annonce, et la volonté de la direction de changer profondément les horaires de travail des salariés en équipe à compter de janvier 2018, projet qui provoque un certain mécontentement dans les ateliers. Cela s’ajoute notamment à un rythme d’heures supplémentaires qui ne ralentit pas depuis le début de l’année, et à des conditions de travail dégradées sur la nouvelle ligne de montage « premium ».

Déjà en juillet 2015, l’annonce de l’attribution de la DS7 se faisait dans un contexte de multiplication des heures supplémentaires. Et à l’époque (selon l’article du journal L’Alsace « Mulhouse va encore surfer sur la vague SUV » du 8 juillet 2015), la directrice Corinne Spilios évoquait un effectif de « 6 600 salariés et 700 intérimaires, un chiffre qui, à l’entendre, devrait rester stable ». Tellement « stable » que deux ans plus tard, il y a 5300 salariés et 1 200 intérimaires à Mulhouse…

PAR REVOLUTION PERMANENTE

Commenter cet article

Visiteurs

232288

 

Vous pouvez maintenant commenter tous les articles en cliquant sur la case orange en bas à droite de l'article

Articles récents

Hébergé par Overblog