Contre un plan massif de licenciements chez Carrefour : mobilisation du 22 au 24 décembre !

par Syndicat CGT Le Meux  -  15 Décembre 2017, 23:15  -  #Notes d'information Cgt Unilever

SOURCE : Le Figaro.fr

Le collectif CGT du groupe Carrefour a sonné l'alerte de nouveau vendredi contre le plan de restructuration que le géant de la distribution doit présenter en janvier et appelé les salariés à "se mettre en action" les 22, 23 et 24 décembre. "Contrairement aux affirmations" de la direction, le groupe Carrefour, qui a publié un chiffre d'affaires en hausse de 0,4%, à 21,9 milliards d'euros au 3e trimestre, "se porte bien", a déclaré Philippe Allard, délégué général CGT Carrefour lors d'une conférence de presse du collectif. Il perçoit aussi "400 millions d'euros par an" d'aides de l'Etat (CICE, allègement de charges).

Dans ces conditions, "la CGT ne peut tolérer un plan de restructuration qui n'est qu'un plan social déguisé", a-t-il ajouté. Elle appelle les salariés à "se mettre en action les 22, 23 et 24 décembre" et précisera la semaine prochaine les modalités. Selon la CGT, le Pdg Alexandre Bompard présentera le 23 janvier un plan visant à supprimer "au moins 5.000 postes" dans les années à venir, une annonce retardée "par crainte de conflits sociaux pendant les fêtes". Un chiffre "en-deçà de la réalité", d'après le syndicat qui pense que "10.000 postes" sont menacés, soit près de 10% des effectifs.

Rappelant la manifestation organisée par le collectif le 7 décembre devant le siège du groupe à Massy (Essonne), la CGT a regretté que la direction "n'ait pas daigné" lui répondre. Le syndicat demande un "statut unique" pour tous les salariés du groupe, des embauches et l'arrêt des restructurations.

Dans l'attente des annonces, il n'y a "plus aucun investissement" dans les magasins et "derrière, des salariés en souffrance et en colère", a souligné M. Allard, en évoquant les manques d'effectifs et des conditions de travail dégradées. Chez Carrefour Market (supermarchés), "on a le sentiment qu'ils laissent couler certains magasins pour les confier en franchise", a observé Laurent Lamaury. Idem chez Carrefour Proximité où la CGT redoute la fermeture de plus de 150 points de vente, soit près de la moitié des 361 magasins intégrés, avec à la clé "2.000" suppressions de postes potentielles.

Arrivé à la tête du distributeur l'été dernier, Alexandre Bompard est venu faire de la "gestion purement immobilière et financière", "plus que du commerce", a dénoncé Franck Gaulin.

PAR FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :