Cinquante emplois menacés à Sun Chemical à Thourotte

par Syndicat CGT Le Meux  -  31 Janvier 2018, 13:18  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Cinquante emplois menacés à Sun Chemical à Thourotte

Les représentants du personnel ne seront informés officiellement que le mardi 6 février, mais des informations ont déjà «  fuité  ». Le groupe chimique américain envisage de délocaliser une partie de sa production thourottoise vers d’autres sites, en Espagne et au Royaume-Uni. En l’occurrence, il s’agit d’arrêter d’y produire du «  noir  », à savoir les encres, qui servent pour l’impression des journaux.

Fabricant d’encres industrielles

Car ce site industriel est spécialisé dans la fabrication d’encres industrielles. Autrefois appelé Lorilleux, puis Coates-Lorilleux, Sun Chemical est l’un des deux sites industriels emblématiques de Thourotte, avec Saint-Gobain.

Le site emploie actuellement environ 160 personnes et la délocalisation de cette unité de production signifie la perte d’une cinquantaine de postes de travail.

Avec les éventuels départs en préretraite, cette réorganisation représente la perte sèche de plus d’une quarantaine d’emplois.

Les informations sur la nouvelle organisation et un probable PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi), traduisez plan social, seront fournies dans le cadre d’un CCE (Comité central d’entreprise), qui va se réunir à Nanterre (Hauts-de-Seine), au siège national du groupe. Patrice Carvalho, le maire, se montre circonspect : «  J’attends de voir ce qui va être annoncé, car on entend plusieurs choses, en partance et à venir. Mais ce n’est jamais bon lorsque l’on arrête une production. La commune a investi et la voirie d’accès au site est récente. Elle permet de rejoindre facilement la déviation de la RN31.  » Il ajoute : «  C’est beaucoup cinquante postes supprimés, si c’est ça qui est annoncé. Et dire que le site a employé jusqu’à plus de 600 personnes...  »

C.D.

PAR LE COURRIER-PICARD

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :