La ministre du travail prise les mains dans le pot de confiture !

par Syndicat CGT Le Meux  -  4 Janvier 2018, 23:21  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Une partie de la presse signale que Muriel Pénicaud va largement bénéficier des largesses pour les riches  de la nouvelle version de l'impôt sur la fortune : la bagatelle de 62.000 euros par an !

Interpellée ce jeudi matin sur France inter par les auditeurs - pas par la rédaction de la matinale, bien trop polie pour cela avec les invités gouvernementaux- rompue aux mensonges et aux contorsions comme il se doit des représentants et membres de l'oligarchie, elle a répondu qu'elle allait investir ladite somme dans des entreprises à travers un fonds qui soutient l'économie sociale et solidaire.

REMARQUES :

  • Rien ne prouve -sans doute au contraire- que ces investissements s'ils sont effectivement actés ne lui rapportent à leur tour de nouveaux profits à l'instar de ses actions chez Danone (1,13 million d'euros sur ses stock-options)
     
  • Par ailleurs on ne peut éviter de remarquer la différence fondamentale de traitement entre le gratin et le menu peuple : pour le premier c'est liberté totale, de simples appels, incitations ...
    pour le second c'est le brandissement de la sanction, la chasse aux fraudes comme dans le cas des chômeurs.

Décidément -en dehors du doute fondamental sur la possibilité d'un ruissellement possible des largesses accordées aux riches et au patronnat- avec la bourgeoisie c'est toujours le deux poids deux mesures !

PAR FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :