A l’Assemblée Nationale, personne n’écoute les paroles… [Par François Ruffin]

par Syndicat CGT Le Meux  -  11 Février 2018, 14:09  -  #Notes d'information Cgt Unilever

A l’Assemblée Nationale, personne n’écoute les paroles… [Par François Ruffin]

Le 7 février 2018

Durant tous les débats qui ont eu lieu dans l’hémicycle sur le Burn Out et les 400000 personnes touchées par les troubles psychiques liés au travail, et pas seulement mes prises de paroles, qu’a fait Monsieur Castaner ?

 

Il avait, je le dis sans ironie, des excuses pour ne pas être passionné, jeudi dernier [01/02/2018] par la question du burn-out: il était assigné à cette séance, comme pour une corvée pour lui. A cause de la défaillance de la ministre du travail, Muriel Pénicaud. Et comme je le signalais dans l’hémicycle, c’est plutôt là que réside, sinon le scandale, du moins l’anomalie:

 

“Je regrette l’absence de Muriel Pénicaud alors que cette question l’intéresse au premier chef. Notre débat aurait été sans doute nourri ! J’ai parlé tout à l’heure de négligence dans la société : je considère que la manière dont on traite ce dossier ce matin est une négligence de la part du Gouvernement. Sans vous désobliger, monsieur Castaner, je rappelle que c’est hier soir que vous avez appris que vous devriez défendre la position du Gouvernement sur ce dossier. Or, lorsqu’on compte environ 400 000 troubles psychiques par an liés au travail, je trouve que c’est là une manière négligente de traiter, non pas moi – je m’en fiche bien –, non pas l’Assemblée, mais ce problème de société.”

 

François Ruffin

 

SOURCE :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :