La Commission européenne fait dans le plus propre que propre

par Syndicat CGT Le Meux  -  31 Mars 2018, 00:39  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Mercredi 21 mars 2018, la Commission européenne, de ce fait les 27 chefs d'état et de gouvernement qui lui donnent des ordres, bref l'UE du capital, ont autorisé le rachat de Monsanto par Bayer. C'est à dire la boite privée qui vend du poison est rachetée par la boite privée qui vend des médicaments. C'est Margrethe Vestager, de l'Internationale socialiste et commissaire danoise à la Concurrence libre et non faussée, qui a a donné le feu vert au rachat de Monsanto par Bayer.

Bayer a mis 51 milliards d’euros sur la table pour racheter son concurrent américain. C'est bêta mais je pensais que c'était toujours la crise en Europe et qu'il fallait se plier à l'austérité.

Ceci dit, en combinant leurs forces, Bayer et Monsanto vont bloquer le développement de l’agriculture biologique. Développement d’une agriculture et alimentation saine vont à l’encontre du capitalisme. D'aucuns disent que la Commission européenne est totalement irresponsable avec ce futur groupe qui fabriquera et vendra à la fois du poison et des médicaments. Ben oui, si on n'a du temps à perdre, il faudrait discuter avec l'UE, pour l'humaniser par exemple.

Petit rappel historique sur Bayer l'Allemand. Durant la Deuxième Guerre mondiale, l'entreprise soutint le régime nazi. Bayer, filiale du consortium chimique IG Farben, procéda à des expériences médicales sur des femmes déportées tirées des camps de concentration.

Dans le numéro de février 1947 du Patriote Résistant, extraits de cinq lettres de Bayer au commandant du camp d'Auschwitz.

Première lettre :
" En vue d'expérimenter un soporifique, vous serait-il possible de mettre à notre disposition quelques femmes et à quelles conditions, toutes les formalités concernant le transfert de ces femmes seront faites par nous."

Deuxième lettre :
" Nous accusons réception de votre lettre.
Considérant le prix de 200 marks exagérés, nous offrons 170 marks par sujet, nous aurions besoin de 150 femmes. "

Troisième lettre :
" D'accord pour le prix convenu. Veuillez donc faire préparer un lot de 150 femmes saines que nous enverrons chercher très prochainement. "

Quatrième lettre :
"Nous sommes en possession du lot de 150 femmes. Votre choix est satisfaisant quoique les sujets soient très amaigris et affaiblis. Nous vous tiendrons au courant du résultat des expériences. "

Cinquième lettre :
"Les expériences n'ont pas été concluantes. Les sujets sont morts. Nous vous écrirons prochainement pour vous demander de préparer un autre lot. "

IG Farben fournissait le Zyklon B utilisé dans les chambres à gaz et utilisa la main-d'oeuvre concentrationnaire dans ses usines. Condamné pour crimes contre l'humanité à Nuremberg, puis à la dissolution, IG Farben possède toujours un statut juridique malgré son démantèlement entre les sociétés Bayer et BASF.

La Commission européenne fait dans le plus propre que propre
Par le-blog-de-roger-colombier.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :