UNIVERSITE : contrairement à l'intox télévisuel le mouvement se poursuit

par Syndicat CGT Le Meux  -  4 Mai 2018, 10:19  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Comme pour les cheminots, la crainte de l'extension du mouvement, de sa durée leur font fabriquer des mensonges !

SOURCE : La Dépêche du midi

Une dizaine de sites universitaires sont encore touchés par des blocages partout en France.

Tout comme le Mirail, l'université de Rennes-2 est totalement bloquée. Les étudiants rennais, réunis lundi en assemblée générale, ont reconduit le blocage jusqu'à lundi prochain. Ils ont voté à une grande majorité pour l'obtention de leurs examens avec 20/20 à toutes les matières, mesure dont on peut douter qu'elle sera acceptée par l'administration. Une partie du personnel de l'université est aussi mobilisée contre la nouvelle loi sur les modalités d'entrée à la fac. Les enseignants qui devraient étudier les dossiers des lycéens pour la sélection demandent la suspension des commissions d'études des vœux, et donc le blocage total du système Parcoursup.

L'autre faculté complètement à l'arrêt est celle de Nanterre, bloquée depuis deux semaines. Hier, plus de 1000 étudiants réunis en assemblée générale ont voté pour la reconduction du blocage jusqu'à lundi. Les partiels prévus du 16 au 20 avril ont finalement laissé place à des exercices à faire à la maison. En revanche, d'autres épreuves avaient déjà été reportées à cette semaine mais la poursuite du blocage laisse planer la menace d'un nouveau report.

Les étudiants de l'université Paris-8 Saint-Denis ont eux aussi reconduit le blocage partiel du campus jusqu'à la semaine prochaine.

Certains sites des universités de Strasbourg, Limoges et Grenoble sont dans la même situation. À l'université Grenoble-Alpes, les bloqueurs sont revenus lundi, après une évacuation des locaux une semaine auparavant.

À l'université Paul-Valéry de Montpellier, après une réouverture dans le calme lundi matin, la journée d'hier a été plutôt perturbée. Une petite centaine d'étudiants se sont réunis en AG pour tenter de remettre le blocus en place. Cependant, les cours sont déjà finis et seuls les personnels et quelques étudiants en formation continue se rendent à la fac depuis lundi. Selon les forces de l'ordre présentes sur place, les accès à la bibliothèque et aux bâtiments administratifs n'ont pas été bloqués.

PAR FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :