ALSTOM : General Electric ne tient pas ses promesses de créations d'emploi

par Syndicat CGT Le Meux  -  18 Juin 2018, 21:13  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Mais comment s'étonner de cela?

Après s'être emparé de la filiaire nucléaire d'Alstom avec la complicité de Macron alors ministre de l'économie Alstom agit en fonction des seuls critères que le patronat connaît : le profit ET ... le profit!

******************

SOURE : le site Mouvement communiste

General Electric s'était engagé, lors du rachat de la branche énergie d'Alstom en 2015, à créer 1000 emplois en France. Le groupe vient d'annoncer qu'il ne tiendrait finalement pas cet engagement.

C'était pourtant l'argument qui avait été utilisé pour se défaire d'un secteur industriel stratégique au profit d'une entreprise américaine.

Cette décision est scandaleuse et doit être sévèrement sanctionnée par le gouvernement.

Après les trois milliards d'euros perçus par les actionnaires d'Alstom, dont 28 % pour Bouygues, lors de la vente à GE, ce sont 2 nouveaux milliards qui leur sont promis pour la vente à Siemens.

Il faut mettre fin à la vente d'Alstom à Siemens.

Les parlementaires communistes, présents sur le terrain depuis des mois, sont mobilisés pour défendre l'emploi et l'industrie française.

Fabien Gay, sénateur communiste et membre de la commission des affaires économiques du Sénat se rendra à Belfort le vendredi 22 juin. Il y rencontrera les salarié.es de l'industrie ainsi que les cheminot.es en lutte. Il animera une conférence publique sur le rapport parlementaire « Alstom-Siemens : pour un géant du ferroviaire véritablement franco-allemand », à 18h salle 10 de la maison du peuple.

Le PCF exige le maintien et le développement de l'emploi industriel dont le territoire de Belfort et plus largement la France ont besoin.

source: https://2017.pcf.fr/alstom_general_electric_siemens_une_d_cision_scandaleuse

PAR FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :