Ils deviennent haineux

par Syndicat CGT Le Meux  -  4 Juin 2018, 18:38  -  #Notes d'information Cgt Unilever

 

Quand le gouvernement ment 

Et que Pepy piaffe de dépit .

Face à cette bande de hors-sol 

La lutte est seule boussole.

 

Ils deviennent haineuxIls deviennent haineux

Les chiffres du jour

  • 700 millions d’euros c’est le soi-disant surcoût du Statut des cheminots estimé par Emmanuel Macron ;
  • 100 millions d’euros c’est le soi-disant surcoût du Statut des cheminots estimé par Elisabeth Borne.

Les 08 et 09 mai 2018, bien que la direction le nie, les cheminots sont toujours dans l’action et ne valident pas la réforme en cours.
La victoire reposera sur l’amplification du mouvement.
Tous en grève les 13 et 14 mai !

FAISONS-LES ATTERRIR !

Le président de la SNCF prétend que 80 % des cheminots soutiennent la réforme qu’il veut imposer avec le gouvernement.

Pire, il considère que les cheminots n’ont pas leur mot à dire ! A ce titre, il trouve l’idée d’un réFERendum Cheminot « incongrue » !

Lui qui a tenu le stylo de Jean-Cyril SPINETTA afin de rédiger son rapport, qui est le promoteur de la casse du service public SNCF et le VRP multicarte de la réforme en cours, lui qui a, à son passif, 25 000 emplois de cheminots supprimés, 3 accidents mortels, la réforme de 2014 qui a éclaté la SNCF en 3 entités, entres autres, est-il le mieux placé pour juger de la pertinence des cheminots à agir ?

Le gouvernement veut passer en force sur les 3 piliers essentiels de sa réforme, à savoir : ouverture à la concurrence ; passage de l’entreprise publique en société par actions ; fin du recrutement au statut de cheminot.

Nous continuons à dire que d’autres choix sont possibles sur : la dette et le financement du service public ferroviaire ; la relance du Fret SNCF ; le statut juridique de l’entreprise ; l’amélioration de la production ; la ré-internalisation des charges ; le rejet de la concurrence ; la pérennisation du statut et des droits des cheminots ; les garanties collectives (CCN).

Nous pouvons gagner si nous nous mobilisons massivement !

Le Gouvernement et le comité exécutif de la SNCF sont hors sol. À nous de les ramener sur terre !

L’OMERTA DE LA DIRECTION SNCF !

Le président de la SNCF refuse de transmettre les chiffres définitifs et détaillés de grève alors qu’il prône la transparence vis-à-vis des usagers, des politiques, ….

Ce qui serait valable pour l’extérieur ne le serait pas pour les organisations syndicales.

L’accès aux chiffres en toute transparence et l’échange d’informations sont les conditions requises pour tout dialogue social, partager la réalité d’une situation conflictuelle et permettre l’amorce de sortie de crise.

De quoi pourrait avoir peur la direction ?

La CGT a exigé de Guillaume Pepy, par un courrier en date du 07 mai 2018, d’assurer à nouveau la transmission de ces données aux organisations syndicales.

Casser le thermomètre n’a jamais fait baisser la température !

L’INDIGNITÉ DE LA DIRECTION SNCF

Le 08 mai 1945 marque la fin de la seconde guerre mondiale, avec la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie. Les cheminots résistants ont contribué à cette victoire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la SNCF est la seule entreprise à être décorée de la croix de guerre.

Tous les ans, des cérémonies de commémoration sont organisées dans les gares et dans certains établissements.

Cette année, la direction SNCF de la région Auvergne Rhône-Alpes a pris la décision de ne pas commémorer le 08 mai 1945 en gare de Chambéry au prétexte que « les ressources disponibles sont occupées à l’organisation des plans de transports adaptés » liés au conflit social.

Une insulte aux 2 480 cheminots résistants, à tous « les morts pour la France » qui eux ont pris le temps de résister et pour certains de mourir pour que nous soyons libres aujourd’hui.

La direction régionale SNCF démontre ainsi son mépris du devoir collectif de mémoire. Il est à l’image de la considération de la SNCF pour les cheminots qui ont résisté et espéré un monde meilleur pour tous.

En route vers la 9e séquence !
Prochain préavis unitaire du 12 Mai 20h00 au 15 Mai 07h55.

Rédigé par Canaille Lerouge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :