Affaire Macron-Benalla: c'est l'histoire d'un mec...

par Syndicat CGT Le Meux  -  24 Juillet 2018, 11:22  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Un mec bien sout tout rapport, adoubé par le premier de la cordée qui gouverne la France à droite et à droite. Alexandre Benalla, 26 ans, et déjà lieutenant-colonel de réserve dans la gendarmerie nationale, le grade juste avant colonel et général. C'est dire ses compétences en la matière de défense de notre patrie. Mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années. Regardez donc du côté de notre Jupiter suprême.

Donc, ledit Alexandre Benalla était adjoint au chef de cabinet de notre présidmonarc. Normal, sous la 5e République, l'élu sur le trône de l'Elysée n'a de comptes à rendre à personne. Il peut avoir aussi le nombre de conseillers qu'il veut dans son cabinet. Des conseillers élus par personne, tout comme en passant les membres de la Commission européenne de l'UE du capital.

Et re-donc, pour servir son patron, Alexandre Benalla disposait d'un badge pour entrer à l'Assemblée nationale et faire ce qu'il voulait. Et pas qu'à la buvette. Si vous ne le savez pas, l'ex-banquier d'affaires commis dans le palais de l'Elysée dispose déjà de Christophe Castaner, hier de la gôche aux affaires -au propre comme au figuré-. Ledit Castaner est sous-ministre à plein temps chargé des Relations avec le Parlement. C'est dire que peut-être il avait besoin d'un commissaire politique pour ne pas qu'il déraille. Non?

Et re-re-donc Alexandre Benalla disposait d'une bagnole de police de fonction du dernier cri avec tout le tintouin qui va avec. Et accrédité ainsi par notre premier de cordée national, il participait à de nombreuses réunions sur la sécurité publique sans être le moins du monde ni flic ni pandore. Bon, c'est vrai qu'il fut garde-du-corps attitré du candidat Macron pour la présidentielle.

26 ans et bientôt locataire à titre gratuit d'un duplex rénové à grands coup d'argent public dans une annexe dorée du palais de l'Elysée. Son salaire, plus de 7 000 euros par mois. Une rémunération et des avantages de service public que seuls les cheminots, avec leur statut, peuvent obtenir. Si, si, cela est bien connu.

Alexande Benalla a été filmé lorsqu'il tabassait un jeune couple dans Paris. Sans être ni flic ni pandore, je l'ai déjà dit. Cela s'est passé le 1er mai 2018. Et dès le 2 du même mois, la préfecture de police de Paris, le ministre de l'Intérieur et Manu 1er en personne étaient informés de la méchante chose. Mais joker, l'existence d'Alexandre Benalla suivait son cours sous les ors de notre mauvaise république.

Dimanche, avant la réunion de la commission d'enquête des députés, en urgence, Emmanuel Macron recevait ledit ministre de l'Intérieur, ledit sous-ministre chargé des relations avec le parlement et son premier chambellan. Pas pour parler du Tour de France que cela soit dit.

Bref, protégé par des tas de fusibles, Manu 1er ne risque rien. Et sa majorité à l'Assemblée nationale dresse un mur infranchissable pour que sa grandeur ne soit pas entendue par ladite commission d'enquête des députés. On est pour la démocratie exemplaire ou on ne l'est pas.

Et sur l'audition sous serment de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, deux dessins pris sur Médiapart.

Affaire Macron-Benalla: c'est l'histoire d'un mec...
Affaire Macron-Benalla: c'est l'histoire d'un mec...

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :