SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever
SNCF. Après avoir cassé le statut, Pépy investit 3 milliards dans des TGV

À peine passée la réforme ferroviaire qu'on nous présentait comme absolument nécessaire aux vues des difficultés économiques de l'entreprise, la SNCF a trouvé 3 milliards d'euros pour commander une centaine de « TGV du futur ».

Crédit photo : Aurelien Morissard/ MaxPPP

Mercredi 25 juillet, la SNCF validait l’attribution à l’entreprise Alstom d’un contrat de près de 3 milliards d’euros : une commande d’une centaine de TGV. Guillaume Pepy, le président de la SNCF, précise qu’il s’agit de « la plus grosse commande de TGV jamais passée en France » et la qualifie d’ « historique ».

Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF, les présente comme les « TGV du futur ». Plusieurs améliorations technologiques rendront les nouveaux TGV plus rentables : entre autres, le coût d’une rame est réduit de 20% et les trains permettront d’accueillir d’avantage de passagers.

C’est une façon pour la SNCF de se préparer à l’ouverture à la concurrence en investissant dans les TGV. Guillaume Pepy se régale : « On en a beaucoup plus pour moins cher », a-t-il déclaré. Surtout que les cheminots de ces futurs TGV ne seront plus au statut, grâce à la réforme de la SNCF de Macron : encore un moyen de faire des économies ! Sans parler de la suppression des petites lignes, qui n’ont apparemment pas réussi le test de la « rentabilité ».

Alors que Macron, son gouvernement et les dirigeants de la SNCF justifiaient la réforme ferroviaire par les difficultés économiques de l’entreprise, la SNCF a subitement trouvé 3 milliards pour financer la plus grosse commande jamais passée ! Augmenter la compétitivité en vue de l’ouverture à la concurrence, voilà les priorités de la SNCF et de l’État, quand cela signe la détérioration du service public et des conditions de travail des cheminots. Pas très reluisante la « SNCF du futur ».

PAR REVOLUTION PERMANENTE

Visiteurs

445715

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog