Quatre à deux : l'équipe de France a gagné...mais les Français avec Macron font toujours ballon, (par Jean Lévy)

par Syndicat CGT Le Meux  -  16 Juillet 2018, 16:17  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Quatre à deux : l'équipe de France a gagné...mais les Français avec Macron font toujours ballon, (par Jean Lévy)

La France est en liesse : les Bleus ont gagné.

 

On entend d'ici les cris de joie mêlés aux klaxons, l'équipe de France a gagné ! On chante la Marseillaise, on tricolore ses vêtements : pour un instant, on se croirait dans un pays libre et souverain.

 

C'est comme si notre pays se libérait de tout ce qui va mal...

 

Dans la grisaille d'un pays en crise, la victoire au Mondial semble pour beaucoup un rayon de soleil qui interrompt la pluie des mauvais jours. On chante, on boit. On se défoule dans une joie soudaine des tracas du quotidien.

 

Mais l'éclaircie est de faible durée. La France est pour quelques heures, pour quelques jours peut-être, une immense cour de récréation... Une pause dans les cadences infernales. Demain, il faudra retourner pointer à Pôle Emploi, victoire ou pas. Et payer ses factures. Et compter ce qui vous reste avant la fin du mois.

 

Certes, c'est l'aubaine pour l'Elysée : le Président va faire durer le plaisir pour regrimper aux sondages. Et je te reçois l'équipe, et je la félicite, et je prends nos Bleus en exemple. Pas pour leur salaire, bien sûr : les Français ne reçoivent pas chacun 250.000 euros de prime quand ils ont bien travaillé. Et les photos crépitent :  Macron au milieu des footballeurs, Macron et l'entraineur, Macron et Mbappé, Macron et Griezmann...

 

Et tous les petits Macron de service dans les médias de célébrer l'évènement. 

 

Ca va faire illusion un moment, un court instant, mais demain, chacun va reprendre sa  vie de tous les jours et, comme disait Jacques Prévert,  retrouver "les terrifiants pépins de la réalité".

 

Jean Lévy

sur son blog:

Faire ballon :

Signification : Ne pas manger, se priver

Origine : Expression française qui viendrait droit du dictionnaire argot de la fin du XIXème siècle en se basant sur la métaphore du ballon exprimant l’idée de gonflement sur du vide ou du creux comme l’air qui remplit ce prétendu ballon. En rapprochant le ballon du ventre humain qui crie famine, le fait qu’il soit rempli d’air ne le rassasie pas et il reste sur sa faim. De ce fait, faire ballon va se baser à la fois sur la définition de ce ballon qui en argot signifie bluff ou mensonge et le rapprochement de cette balle avec l’enveloppe qui reste réelle mais dont le contenu est assimilable au vide.

Expressions françaises synonymes : faire tintin, être de la revue

 

PAR EL DIABLO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :