Shenzhen : les 16.359 bus et 8.000 taxis électriques qui équipent la ville illustrent le niveau de vie atteint par le peuple chinois - Commentaire de Jean LEVY

par Syndicat CGT Le Meux  -  30 Juillet 2018, 10:23  -  #Notes d'information Cgt Unilever

franceinfo

En Chine, la ville de Shenzhen a remplacé tous ses bus par des bus électriques et s'apprête à faire la même chose pour les taxis.

La modernité comme l'avait rêvée Deng Xiaoping dans les années 1980. D'un simple village de pêcheur, Shenzhen (Chine) est devenue une mégapole de 12 millions d'habitants, innovante et de plus en plus propre. Ici, 100% des bus sont électriques. En à peine neuf ans, toute la flotte a été remplacée, une vraie révolution verte : 16 359 bus électriques. La ville économise 345 000 tonnes de carburant et évite de rejeter 1,5 million de tonnes de CO2 chaque année.

Transports publics 100% propre

Tout cela a été rendu possible par la volonté de l'État et de la ville pour passer à une énergie propre. Le géant de l'automobile électrique chinois BYD a remporté cet immense marché. La ville a également décidé d'électrifier tous ses taxis, l'usine tourne à plein régime. Les autorités veulent interdire diesel et moteurs thermiques pour les transports publics. Les 12 000 taxis de la ville seront remplacés d'ici décembre.

Paris, elle, vise une flotte de bus totalement électrique d'ici 2025...

"canempechepasnicolas" :

Une ville de 12 millions d'habitants est ainsi dotée du "tout électrique" en ce qui concerne les transports urbains. Shenzhen  était encore un village en 1980, et la Chine elle-même un pays "en voie de développement"

Grâce à un système politique orienté vers le bien-être de la population, l'érradication de la pauvreté se poursuit. En moins de quarante ans, selon le quotidien britannique "The Economist" :

"La Chine est la championne du monde pour ses efforts visant à réduire la pauvreté"

De fait, selon l’hebdomadaire économique, la misère a été éradiquée dans les grandes villes et a été réduite dans les campagnes. Le nombre de ruraux vivant en dessous du seuil officiel de pauvreté, situé à moins de 2.300 yuans par an (396 euros), a chuté de 775 en 1980 à 43 millions de personnes en 2016 .

Et depuis cette date, les efforts de la Chine populaire se sont poursuivis selon le plan établi par le gouvernement. Et, en même temps, cet Etat est devenu la puissance économique qui rivalise avec celle des Etats-Unis pour la place de champion du monde ! L'exemple de Shenzhen montre le niveau auquel la Chine est arrivé, laissant derrière elle nombre de pays, dont malheureusement la France.

Il est vrai que le pouvoir, par sa politique,  n'a pas en tête l'augmentation des dividendes des actionnaires : la plus-value réalisée irrigue en Chine le développement de l'économie et permet ainsi la hausse continue du niveau de vie de la population. Le service public, sans cesse développé, en est le moteur essentiel.

C'est cet exemple enrage les tenants du Capital, obsédés par le profit privé, constatant chaque jour qu'ils sont distancés par le régime en place à Pékin. 

Jean LEVY

PAR http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :