le procès GOODYEAR Amiens : quand le représentant de Goodyear perd pied !

par Syndicat CGT Le Meux  -  5 Octobre 2018, 12:03  -  #Notes d'information Cgt Unilever

SOURCE : Le Courrier picard

Fin de séance compliquée pour le représentant du groupe Goodyear au procès fleuve qui avait lieu aujourd’hui à Mégacité. Joël Grangé a perdu pied à plusieurs reprises, mis en difficulté autant par l’avocat des plaignants, Fiodor Rilov, que les conseillers prud’homaux, lors d’une ultime séance de questions-réponses censée éclaircir certains points des débats.

Sur la question de la dette du groupe avancée pour justifier les licenciements économiques, il s’est notamment avéré incapable de dire quelle part représentait Goodyear France dans cet endettement qualifié de faramineux. De la manière, il s’est montré très peu convaincant aussi, quand Fiodor Rilov lui a demandé d’expliquer en quoi la fermeture du site Amiénois, avait permis d’améliorer la problématique de la dette du groupe. Enfin, à une question de la présidente Mme Danjou qui lui demandait comment s’était fait le choix du site d’Amiens pour la restructuration, il s’est contenté de renvoyer à un arrêt de la cour de cassation qui stipule que le chef d’entreprise est souverain en la matière. Le tout avec une pointe d’agacement qui n’aura pas échappé à la salle.

 

À l’issue des débats, la présidente a annoncé que le délibéré sera rendu le 16 mai prochain.

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :