"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

par Syndicat CGT Le Meux  -  14 Janvier 2019, 10:39  -  #Notes d'information Cgt Unilever

"Ca n'empêche pas Nicolas" a lu 

la lettre d'Emmanuel Macron

                    et la commente...

Texte de la lettre et commentaires

"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

David de Rothschild avec Emmanuel Macron. Plus de trois ans comme banquier d'affaires pour la "maison". Photo © SIPA

​​​​​​​Chères Françaises, chers Français, mes chers compatriotes,

Dans une période d’interrogations et d’incertitudes comme celle que nous traversons, nous devons nous rappeler qui nous sommes.

La France n’est pas un pays comme les autres.

Le sens des injustices y est plus vif qu’ailleurs. L’exigence d’entraide et de solidarité plus forte.

Chez nous, ceux qui travaillent financent les pensions des retraités.

Et donc ce n'est pas le budget de l'Etat qui finance ? Pourquoi alors préparer une loi encore plus restrictive, défavorable aux retraités ? 

Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités.

Une fois payé ses impôts - dans la mesure où il ne les paie pas à l'étranger comme le président de Renault - combien reste-t-il de milliards à monsieur Bernard Arnault sur sa fortune estimée à 60 milliards ?

"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

Chez nous, l’éducation, la santé, la sécurité, la justice sont accessibles à tous indépendamment de la situation et de la fortune.

Classes dans nos campagne supprimées, hôpitaux de proximité et  maternité fermés, urgences à l'axphixie,

"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

justice à deux vitesses, combien de PDG mis en examen comparés aux militants syndicaux poursuivis ?

Les aléas de la vie, comme le chômage, peuvent être surmontés, grâce à l’effort partagé par tous.

Quels "efforts" sont demandés aux actionnaires du CAC 40 qui ont totalisé en 2018 plus de 60 milliards de dividendes, majorés de 12% l'an passé alors que le smic est figé depuis des années ?

Les entreprises du CAC 40 ont versé 57 milliards à leurs actionnaires en 2018

Ces versements, qui incluent les rachats d'actions, sont en hausse de près de 13%. Total, Sanofi et BNP Paribas sont les entreprises les plus généreuses.

C’est pourquoi la France est, de toutes les nations, une des plus fraternelles et des plus égalitaires.

C’est aussi une des plus libres, puisque chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion, de conscience, de croyance ou de philosophie.

Combien y a-t-il de gilets jaunes détenus, mis en examen, poursuivis ? Des milliers !

Et chaque citoyen a le droit de choisir celles et ceux qui porteront sa voix dans la conduite du pays, dans la conception des lois, dans les grandes décisions à prendre.

Vous avez restreint le droit d'amendement, la durée des débats, permis aux seules Commissions de voter la loi, et les élus de votre parti personnel - choisis par vous sur CV -  ne représentent - comme vous - qu'une minorité d'électeurs

Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la nation française. 

Le "destin" d'un associé gérant de la banque Rothschild n'est pas le même que celui d'un privé d'emploi ou d'un smicard

Comment ne pas éprouver la fierté d’être Français ?

Mais quand les Français expriment cette fierté, vous les traitez avec mépris  de "nationalistes"

Je sais, bien sûr, que certains d’entre nous 

d'entre "nous" ?

sont aujourd’hui insatisfaits ou en colère. Parce que les impôts sont pour eux trop élevés,

pas pour les miliardaires à qui vous avez supprimé l'impôt sur la richesse

les services publics trop éloignés,

non pas "éloignés" mais supprimés par vous (gares

"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

Gare de Villeneuve-sur-Lot devenue Pôle Emploi...

et lignes secondaires et postes fermées, transports urbains réduits, hôpitaux, voir plus haut)

parce que les salaires sont trop faibles pour que certains puissent vivre dignement du fruit de leur travail,

Vous refusez d'augmenter le smic...!

parce que notre pays n’offre pas les mêmes chances de réussir selon le lieu ou la famille d’où l’on vient. Tous voudraient un pays plus prospère et une société plus juste.

Pour vous, de sociétés, vous n'admettez que celles côtées en bourse

Cette impatience, je la partage. La société que nous voulons est une société dans laquelle pour réussir on ne devrait pas avoir besoin de relations ou de fortune, mais d’effort et de travail.

Toutes les lois que vous avez imposées vont en sens inverse

En France, mais aussi en Europe et dans le monde, non seulement une grande inquiétude, mais aussi un grand trouble ont gagné les esprits. Il nous faut y répondre par des idées claires.

C'est naturel : toute la législation imposée aux peuples d'Europe est dictée par Bruxelles au nom de l'Union européenne, qui n'est que la chambre d'enregistrement de l'oligarchie financière mondialisée

Mais il y a pour cela une condition : n’accepter aucune forme de violence.

Et la violence sociale qui frappe les salariés dans les entreptrises : bas salaires, rendement dément, personnel rendu encore plus expoitable et jetable grâce aux lois que vous avez fait voter.

 Je n’accepte pas, et n’ai pas le droit d’accepter la pression et l’insulte, par exemple sur les élus du peuple

Et ceux - de l'opposition -  chez qui vous avez fait perquisitionner à leur domicile et dans les sièges de leur parti ?

, je n’accepte pas et n’ai pas le droit d’accepter la mise en accusation générale, par exemple des médias, des journalistes,

Les médias privés sont aux mains de 9 milliardaires dont ils diffusent les idées et les médias publics, vous les tenez en laisse...

"Ca n'empêche pas Nicolas" répond à la lettre du Président... Par Jean LEVY

des institutions et des fonctionnaires. Si tout le monde agresse tout le monde, la société se défait !

Mais qui "agresse" les Français d'opinions contraires aux vôtres,  vous les jugez "nationalistes", "liés à Moscou", ou (et) "complotistes"

Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir.

"Ensemble" pour contester la politique que vous menez depuis 2017 et dont vous répétez sans cesse que vous n'en démordrez pas ?

C’est pourquoi j’ai proposé et je lance aujourd’hui un grand débat national qui se déroulera jusqu’au 15 mars prochain.

Emmanuel MACRON 

"Ca n'empêche pas Nicolas" poursuivra ultérieurement ses commentaires sur la seconde partie de la lettre présidentielle concernant les modalités du "grand débat national" retenues par le pouvoir... 

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :