Le samedi 27 avril de la Concorde à Nation à Paris !

par Syndicat CGT Le Meux  -  24 Avril 2019, 07:46  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Le samedi 27 avril de la Concorde à Nation à Paris !
 

TOUS ENSEMBLE ! TOUS ENSEMBLE ! OUAIS !

DE LA CONCORDE A LA NATION
Appel à l'union
pour une «grande mobilisation» sociale

 le samedi 27 avril

 
CGT, , «gilets jaunes», France insoumise...
 
Incontestablement Macron et tous ses soutiens tentent d'utiliser la catastrophe de l'incendie de Notre Dame et l'immense émotion dans l'opinion pour faire passer et accentuer leur politique de casse : report des annonces au mouvement social, fuites organisées, annonces partielles dont l'appel à travailler plus longtemps ...
C'est dire que de note côté ce qui va compter c'est la capacité à continuer à résister, à organiser l'unité de lutte autour des grandes revendications populaires : salaires, services publics, emploi, conditions de vie et de travail, bataille contre les déserts régionaux hors des grandes métropoles, véritable démocratie qui redonne le pouvoir au peuple !
La perspective du 27 avril prochain avec un appel convergent inédit et dans la foulée le 1er mai offrent un point d'appui certain à cette exigence.

MOUVEMENT SOCIAL Les organisations ont annoncé s’être mises d’accord sur des revendications communes, comme l’arrêt des « cadeaux fiscaux » et le rétablissement de l’ISF

Plusieurs organisations ont appelé ce mardi à une « grande mobilisation nationale » le samedi 27 avril à Paris. Objectif : constituer un « front commun » avec « tous les acteurs du mouvement social » face à un gouvernement qui « veut tout détruire ».

Des organisations CGT (fédérations, unions départementales), la France insoumise et des « gilets jaunes » veulent « conforter et faire converger toutes les luttes en cours ». « Nous voulons voir cette date du 27 avril comme un tournant majeur dans les mobilisations en cours depuis des mois et des mois, dans la rue, sur les ronds-points, dans les entreprises », a dit Emmanuel Lépine (CGT chimie). « Il est grand temps de coordonner nos luttes respectives », a-t-il ajouté, affirmant que « le 27 avril n’est pas une fin en soi, mais bien la construction d’un processus de mobilisation qui doit aller crescendo. »

« Une bonne base » pour le 1er-Mai


« C’est un appel à l’union autour d’un message clair, la justice sociale et la meilleure répartition des richesses », a déclaré de son côté Amar Legha (fédération CGT commerces et services). Cette action a aussi le soutien du PCF, du NPA, de la fédération CGT des services publics, de la journaliste Aude Lancelin ou de la « gilet jaune » Priscillia Ludosky.

Les organisateurs prévoient une manifestation de Concorde à Nation. « Si on a un 27 avril réussi, ce sera une bonne base de lancement pour le 1er mai », a jugé Cédric Quintin, de l’union départementale CGT Val-de-Marne. Pour Olivier Mateu, de l’union départementale Bouches-du-Rhône, « l’objectif de cette mobilisation ce n’est pas le congrès de la CGT » qui se déroulera en mai, « mais d’être tous ensemble pour aller au combat contre ce gouvernement ».

« Nous n’attendons pas des annonces d’Emmanuel Macron une modification majeure de la politique menée actuellement », a encore dit Emmanuel Lépine. Il a ajouté qu'« une base commune de revendications » a été établie qui prévoit l’augmentation immédiate de 300 euros des salaires, traitements et minimas sociaux, « l’arrêt des cadeaux fiscaux », le rétablissement de l’ISF, la baisse de la TVA sur les produits de première nécessité ou « l’arrêt de la casse de la Sécurité sociale et des systèmes de retraite ». « Ces revendications sont parfaitement réalisables, de manière rapide, leur mise en place ne dépend que de choix politiques », a-t-il affirmé.

​​​​

Gouvernement et Medef veulent tout détruire !

Le 27 avril 2019, opposons-leur une riposte générale !

Face à un gouvernement minoritaire qui agit dans l'intérêt dune poignée de riches privilégiés, l'urgence sociale nous impose d'agir ensemble, dans l'unité la plus large, pour concrétiser la convergence des luttes et des mobilisations en cours.

C'est la condition aujourd'hui indispensable pour gagner l'amélioration immédiate des conditions de travail et de vie des travailleurs et de la population.

Les moyens financiers existent pour le faire. Il nous faut aller chercher ensemble les richesses que nous produisons et qu'on nous vole. Nous partageant tous les mêmes souffrances, les mêmes difficultés et les mêmes inquiétudes. Parce qu'un peuple uni ne sera jamais vaincu, les premiers signataires exigent :

  • L'augmentation immédiate de 300 euro des salaires, traitements et minimum sociaux. L'indexation des salaires sur l'évolution des prix et l'indexation des retraites sur le salaire moyen.
  • La justice fiscale par l'arrêt des cadeau fiscaux, le rétablissement de l'ISF, la baisse de la TVA les services et produits de première nécessité, les produits BIO à matières recyclées.
  • L'arrêt de la casse de notre sécurité sociale et de nos systèmes de retraite.
  • La sortie du secteur marchand de l'énergie, l'eau, le raffinage, la santé, l'éducation, le transport, les télécommunications et activités postales et bancaires...
  • L e développement/renforcement des services publics, nationalisation et renationalisation (pour les autoroutes, aéroports, le rail, les barrages hydrauliques...) et l'abrogation des loi et projets de la loi BLAQUER, DUSSOPT.
  • L'accès à un logement digne de tous.
  • La revalorisation des métiers du système éducatif, relancer l'attractivité pour la branche.
  • L'instauration de vrai bonne conditions d'apprentissage pour les élèves mais aussi de meilleures conditions de travail les professeurs favorisant ainsi le bon accomplissement de leur mission.
  • L'abrogation des lois et réformes qui détruisent les droits et garantie des salariés (MACRON,REBSAMEN,EL KHOMRY).
  • L'abrogation des lois et mesures répressives. L'amnistie et l'arrêt des poursuites envers les manifestants et syndicalistes et le rétablissement du droit de manifester.
  • Des politiques économiques et sociales qui répondent aux besoins et respectueuses de l'environnement.
  • De mettre le citoyen au cœur du système politique : Référendum d'initiative citoyenne (RIC°, pris en compte du vote blanc et nul.
  • Des profil irréprochables pour les élus et autres fonctions politiques; Fin des privilèges.
  • Des mesures fortes et engageante en matière de préservation de l'environnement : mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat. Soutenir l'agriculture bio, sanction pour les entreprises pollueuses, soutenir les circuits courts.

Nous proposons de former un Front Populaire et Citoyen, qui se matérialisera par une manifestation nationale à Paris le 27 avril 2019 à 13h regroupant tous les acteurs de la société que nous sommes : salariés du privé, chômeurs, retraités, fonctionnaires, étudiants, organisations syndicales, associations, collectifs, partis politiques, Gilets Roses, Gilets jaunes, chauffeurs VTC, Blouses Blanches, Robes Noires, journalistes, agriculteurs, forains, personnes à mobilité réduite ou handicapée... Tous unis, formons un bloc pour la justice fiscale, sociale et climatique.

Premiers signataires :

Les fédérations FNIC-CGT, Commerce CGT, Union départementales CGT : 94, 04, 59, 41, 66, 95, 1,8 13, ANC, Gilets Roses, La France insoumise, PRCF, NPA, des représentants des gilets jaunes M. Rodriguez Jérome, Mmz Priscillia Ludosky et M. Faouzi Lelouche .....

Avec le soutien du PCF et de la Fédération CGT des Services publics.

TOUS ENSEMBLE ! TOUS ENSEMBLE ! OUAIS !

DE LA CONCORDE A LA NATION
Appel à l'union
pour une «grande mobilisation» sociale
le samedi 27 avril
 
CGT, , «gilets jaunes», France insoumise...
 
Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :