Nantes : les salariés de BN lancent un droit d'alerte car Carrefour ne veut plus vendre leurs biscuits chocolatés

par Syndicat CGT Le Meux  -  20 Mai 2019, 10:00  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Nantes : les salariés de BN lancent un droit d'alerte car Carrefour ne veut plus vendre leurs biscuits chocolatés

France Info

Coup dur pour les 370 salariés de l'usine BN à Vertou, la seule en France qui fabrique les fameux biscuits chocolatés. Leur avenir s'assombrit un peu plus avec la décision de Carrefour. L'enseigne ne veut plus mettre en rayon les chocos BN.

Les salariés de BN n'ont plus le sourire depuis qu'ils ont appris que les magasins Carrefour ne voulaient plus vendre leurs chocos BN, au moins jusqu'en 2020. Après la fermeture de l'usine de Compiègne, celle de Vertou était la seule en France à fabriquer encore le biscuit phare de la marque fondée à Nantes en 1896. Pour la direction de Carrefour, "la gamme n'est pas assez performante" et elle ne correspond plus aux attentes des consommateurs dans "un marché devenu extrêmement concurrentiel". L'enseigne préfère mettre en avant ses propres biscuits chocolatés. La production s'en est fortement ressentie et accélère la dégringolade observée depuis 3 ans, à savoir une chute de 40 % des tonnages produits à Vertou. Du coup, la CGT lance un droit d'alerte. Depuis le rachat de BN par le turc de Yildiz, numéro trois mondial de la biscuiterie, les rumeurs vont bon train. Il semblerait que le groupe turc cherche à revendre la marque nantaise. Que deviendrait alors l'usine de Vertou ? Sa production serait-elle délocalisée en Angleterre ? A moins que ce ne soit en Roumanie.

En attendant, les BN à la confiture continuent d'être commercialisés chez Carrefour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :