Le Tribunal correctionnel de Versailles n'offre pas de la brioche

par Syndicat CGT Le Meux  -  18 Juin 2019, 17:36  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Un peu avant la Révolution française, depuis son palais de Versailles, la reine avait cru bon d'ironiser contre ses sujets qui grognaient car manquant de pain: "Qu'on leur donne donc de la brioche".

Aujourd'hui, sous le nouveau monde cher à Emmanuel Macron, il semble que le fléau de la Justice ne penche pas pareil selon que vous êtes puissant ou misérable. D'abord, ceux qui ont du fric plein les poches, devant un tribunal correctionnel, s'offre les capacités d'un ténor du barreau et les honoraires qui vont avec.

Bref, ce vendredi, le Tribunal correctionnel de Versailles a condamné à 6 mois de prison ferme un jeune homme. Son crime: avoir dérobé un sandwich et deux bouteilles de jus d'orange, puis de s'être agacé avec le vigile de la grande distribution. A l'audience, ledit criminel s'est excusé, a reconnu les faits et confessé qu'il avait faim et pas d'argent pour se nourrir.

6 mois de prison ferme: est-ce que sous Manu 1er, on distribue de la brioche en taule?

Bon, cette capture d'écran n'est pas très délicate. Eh bien tant pis!

Le Tribunal correctionnel de Versailles n'offre pas de la brioche

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :