« POUR LA PRÉCARITÉ »

par Syndicat CGT Le Meux  -  20 Juin 2019, 18:28  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Lapsus de Pénicaud sur l’assurance chômage : enfin une présentation honnête du projet !

En train de présenter son projet sur l’assurance chômage avec son compère Philippe, Pénicaud n’a pas pu contenir un lapsus pour le moins révélateur. Une réforme « pour la précarité » : on aurait pas mieux dit.

« POUR LA PRÉCARITÉ »

Il est certain que l’usage intensif de la novlangue libérale a de quoi fatiguer les ministres devant jour et nuit trouver de nouvelles manières de faire passer leur myriade de contre-réformes pour une fantastique modernisation de l’emploi. Des licenciements aux « plans de sauvegarde de l’emploi », du compte pénibilité au « compte de prévention » (car le travail n’est pas une douleur !), des contrats précaires à la « fléxi-sécurité », le langage est bien rodé.

Mais Pénicaud a craqué au moment de présenter le projet d’assurance-chômage, qui vise à intensifier le flicage des chômeurs et durcir l’accès à l’allocation chômage. Le début était pourtant bien parti : « troisième volet de transformation du monde du travail » , qui vise à allier la « flexibilité dont a besoin le marché à une sécurité pour les salariés », avec l’objectif que la France « gagne la bataille de la compétence et de l’emploi ». Puis, l’écroulement. « C’est une réforme résolument tournée vers le travail, vers l’emploi, contre le chômage et pour la précarité ».

Après une heure d’ineptie, c’est bien normal.

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :