Jusqu'à quand laisserons-nous les fous furieux qui nous dirigent disposer de nos vies ? par Jean LEVY

par Syndicat CGT Le Meux  -  4 Juillet 2019, 20:52  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Jusqu'à quand laisserons-nous les fous furieux qui nous dirigent disposer de nos vies ? par Jean LEVY
Jusqu'à quand laisserons-nous les fous furieux qui nous dirigent disposer de nos vies ? par Jean LEVY

De tous horizons nous parviennent des témoignages du degré de sauvagerie atteint par les soit-disantes élites qui nous gouvernent ,  et qui pourrit la vie de millions et de millions de Français.

Les grands patrons, dans leurs entreprises,  se croient les nouveaux maîtres d'esclaves, libres d'exploiter jusqu'à plus soif leurs salariés pour augmenter toujours plus les dividendes de leurs actionnaires, et les leurs en premier. Jusqu'à provoquer des vagues de suicides. 

La direction de France Télécom s'est illustrée, ces dernières années, par ses méthodes de "management" afin de réduire ainsi son personnel.  Ce n'est plus : "On se tue au boulot" mais la Direction les a tué au boulot. Sans garde à vue, ni comparution immédiate pour les responsables de ces crimes.

La justice de classe sait reconnaître les siens. 

Le scandale aurait dû faire la une des médias, provoquer la riposte des syndicats dès la première victime et créer un choc dans l'opinion publique. Rien de tout cela n'a entammé la renommée d'Orange.

Au contraire, la méthode à fait école à la SNCF comme dans les hôpitaux.

 Le Monde Diplomatique, de juillet 2019,  s'est fait l'écho des suicides au CHU de Toulouse et des méthodes pour y remédier. 

Nous citons l'article : 

"Il fallait réagir. C'est chose faite grâce à une initiative de la DRH : des séances de rigologie, cette "approche globale permettant une harmonie entre le corps, l'esprit et les émotions comme on peut le lire dans le "Plan d'action 2018 pour la prévention des risques psychosociaux et la qualité de vie au travail" du pôle Hôpital des enfants duCHU de Toulouse. 

Yoga du rire, méditation de pleine conscience, techniques variées de relaxation et de respiration, sophrologie ludique...la rigologie vise à "cultiver  les sentiments pôsitifs  et sa joie de vivre". Et de faire appel à l'Ecole internationale du rire, (qui forme) des rigologues estampillés Ecole du rire, le leader du marché."

Telle est la ressource inhumaine au désespoir du personnel hospitallier. Le grotesque complète l'ignoble.

Et tout ça pour ne pas embaucher !

Le récit du quotidien subi par les salariés tant dans le public que dans le privé, le mépris affiché par Macron et son équipe vis-à-vis du monde du travail ainsi traité, la violence des attaques du pouvoir contre ce qui reste de droits des privés d'emploi, des retraités, des opposants à sa politique, stigmatisés comme ennemis, tout cela devrait entrainer un vaste mouvement de ré volte, que les gilets jaunes ont initié en novembre dernier.

Nous ne sommes plus contre un gouvernement dont nous désapprouvons la politique, mais face à une caste - celle des plus riches - qui veut s'enrichir davantage, et par tous les moyens, à une camarilla qui occupe tous les rouages de l'Etat, l'ensemble de l'économie, plus l'information avec tous ses moyens d'expression. 

Fort d'une majorité parlementaire, recrutée sur CV, ce pouvoir tente de domestiquer la France et les Français, dans un espace qui ne serait plus national mais européen, voué au libre marché où le plus faible est sacrifié aux intérêts d'une minorité.

Notre peuple va-t-il encore longtemps supporter l'insupportable ?

Publié par http://canempechepasnicolas.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :