Exploitation

par Syndicat CGT Le Meux  -  21 Août 2019, 16:42  -  #Notes d'information Cgt Unilever

515 milliards de dividendes versés : une insulte à l’ensemble de la classe ouvrière

Un record historique, disent les médias de la classe dominante, et la France est le pays qui a été le plus généreux avec 51 milliards de verser aux actionnaires, les salariés eux ne peuvent pas en dire autant.

Exploitation

C’est d’ailleurs pour cette raisons que le versement a été aussi élevé puisque dans la logique capitaliste du profit maximum où la part des salaires versée aux travailleurs ainsi que les emplois est lui nettement en baisse. Puisque la masse des emplois pour créer des richesses doit être revu à chaque fois à la baisse pour pouvoir dégager des gains substantiels, sinon pas de profit ou très peu et donc pas de versement aux actionnaires. Ce que qualifient les capitaliste de crise avec des entreprises qui ne sont pas rentable autrement dit qui ne dégage pas assez de profit.

Un crachat à la figure de l’ensemble du salariat

Aujourd’hui où la plupart des entreprise qui se restructurent et qui engagent des plans de suppression d’emplois voir de fermeture d’usines, ce qui compresse les emplois et met sur la touche des familles entières, non pas qu’ils ne font pas de profits mais qu’ils ne font pas suffisamment de profit à court terme pour verser aux actionnaires un partie suffisamment grande de dividendes. Mais cela est la logique d’un système qui ruine totalement tous ceux qui créent les richesses par leur travail puisque ce que ne disent jamais les économistes et autre éditorialistes pro-patronaux c’est que les entreprises ont en leur sein des salariés qui font les profits des entreprises et que sans eux rien ne pourrait fonctionner et que a chaque record de profits et de dividendes versés, cela veut surtout dire des emplois massacrés pour toujours faire plus de gains quitte à mettre au chômage et dans la précarité la plus grande masse de travailleurs et c’est bien en cela que faire l’apologie des milliards de dividendes c’est cracher sur la souffrance et la vie de tout le salariat.

De l’argent il y en a dans les caisses du patronat

Aujourd’hui où des reformes anti-ouvrière, comme celle du chômage et la future réforme des retraites, sous prétexte qu’il n’y aurait plus d’argent dans les caisses, risque de très mal passer dans les foyers du salariat sans parler des différents cadeaux offerts au patronat, avec les baisses de charges sociales sur les bas salaires et le CICE et que les entreprises vont mal. Mais il serait plus que temps de ponctionner dans les caisses du patronat pour embaucher en masse, mais cela le mouvement ouvrier et ses organisations doivent l’organiser et ne pas aller discuter sur tous les reculs sociaux mais préparer un plan de bataille pour gagner puisque l’argent coule à flot dans les caisses du patronat.

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :