SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI

Syndicat CGT Unilever HPCI France

Publié le par Syndicat CGT Le Meux
Publié dans : #Notes d'information Cgt Unilever

Depuis hier les médias bombardent : Macron aurait opéré un véritable virage en renonçant à ce qu'ils appellent l'âge pivot (départ à 64 ans au lieu de 62 actuellement) en recherchant un accord sur la durée de cotisation allongée bien sûr pour bénéficier d'une retraite à TAUX PLEIN.

Ce qui revient au même puisqu'il faudra travailler beaucoup plus longtemps pour partir avec ce taux plein et pouvoir vivre décemment de sa pension (aujourd'hui 41,5 annuités vers 43,5 en 2035 et les 43 dès 2025).

L'ENFUMAGE c'est qu'à la veille de la soit-disant "concertation" avec les "partenaires sociaux" prévue à partir du 6 septembre prochain il s'agit de permettre à la CFDT de justifier ET son absence des luttes qui vont s'engager ET d'accompagner la contre-réforme inchangée quant à ses principes et quant à ses objectifs : faire baisser les pensions, élargir le champ d'intervention des assurances, fonds de pension, outils de la capitalisation ...

 

L'entourloupe étant d'ailleurs toujours la même :

 

La CFDT est au départ pour la contre-réforme proposée car dit-elle sous la pression des campagnes des médias dominants le statu quo n'est plus possible (concernat les retraites elle pour les retraites par points).

 

En même temps elle fixe une ligne rouge à ne pas franchir sinon vous allez voir ce que vous allez voir : la CFDT va se mobiliser !

Troisième temps le pouvoir feint de céder à cette exigence de non-franchissement de ligne rouge, dans ce cas l'augmentation de l'âge départ légal à la retraite.

La CFDT claironne alors qu'elle a été entendu et peuvent alors se mettre en place les simulacres de négociations qui ont pour  but de chloroformer l'opinion en vue de faire passer la contre réforme prévue dès le départ par le pouvoir, SANS CHANGEMENT NOTABLE et au détriment des intérêts populaires.

 

Ainsi, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a salué mardi la prudence d’Emmanuel Macron sur l’âge pivot pour les retraites mais attend « les concertations » avec le Premier ministre « pour voir comment ça va bouger ». 

C'est de cette façon que presque TOUS nos CONQUIS SOCIAUX sont un à un remis en cause avec la complicité des dirigeants de la CFDT.

C'est donc cette opération qu'il faut démystifier en préparant ce qu'ils craignent le plus : la convergence des luttes des personnels des hôpitaux, des EHPAD, des pompiers, des précaires, des salariés du privés, des sans emploi sans illusion sur les négociations bidon !

Publié par FSC

Visiteurs

470490

 

Se syndiquer CGT ?

Certains diront « à être défendu », d’autres « à lutter tous ensemble ». En fait, les deux idées sont inséparables. Le syndicat sert à s’unir, à s’organiser et à agir collectivement pour se défendre dans la lutte des classes et conquérir de nouveaux droits.
Le syndicat d’entreprise est la base du syndicalisme, car situé au plus près du salarié. Il fonctionne avec les syndiqués qui proposent, orientent et décident de l’activité.

Articles récents

Hébergé par Overblog