Ferry, les amibes et les bulots

par Syndicat CGT Le Meux  -  7 Septembre 2019, 14:04  -  #Notes d'information Cgt Unilever

C'est terrible de convoiter

chez les autres

l'intelligence

qu'on n'a pas

Ferry, les amibes et les bulots

En préambule, pour rappeler le niveau d'hypocrisie des uns et des autres, rappelons que :

Le système de retraites étant financé par les actifs, alors que la productivité du travail de ces actifs à plus que décuplée et leur nombre plus que doublé depuis l'instauration de notre régime général des retraites en 1945 alors que la population a au plus doublé, il est donc possible de travailler moins et de partir plus tôt à la retraite à condition d’utiliser les richesses produites non pour gonfler les profits, l'évasion et la fraude fiscale,  mais pour répondre aux besoins sociaux.

Maintenant, ce qui justifie de message.

Les amibes sont des êtres vivants unicellulaires eucaryotes anciennement classés dans le grand groupe des protozoaires.

Les amibes constituent maintenant le groupe des Rhizopodes.

Les amibes sont caractérisées par un corps cellulaire déformable émettant des prolongements de forme changeante, les pseudopodes, qui leur permettent de ramper sur un support ou de capturer des proies microscopiques par phagocytose.

Luc Ferry envieux devant la nature complexe du bulot affiche sa jalousie de Rhizopode frustré sur les plateau TV et les réseaux sociaux.

il vient d'affirmer qu’ « Il faut un QI de bulot pour ne pas comprendre qu’on est obligé d’augmenter la durée de cotisation ». 

Non, dans un pays où les richesses sont telles que l'évasion fiscale, sport national des porteurs de ferry coûte 3% du PIB même un bulot ne comprend pas son raisonnement de parasites ultra-médiatisé.

Les amibes sont caractérisées par un corps cellulaire déformable émettant des prolongements de forme changeante, les pseudopodes, qui leur permettent de ramper sur un support ou de capturer des proies microscopiques par phagocytose..

Celui qui se singularise par la stigmatisation des populations victime de la crise dont le système qu'il défend est responsable, celui qui appelait à tirer sur les gilets jaunes est capable de tout pour capturer ses proies dans les zones fétides voire putrides qu'ils sillonne pour survivre.

De Platon à Camus en passant par Voltaire Hegel Marx  et même Bergson ou Sartre plus quelques autres, l'humanité s'est éclairé pour cheminer à la lumière des philosophes. Hélas il a subit aussi des éteignoirs, tels ces Heidegger ou Ferry.

Pirouette conclusive histoire de paraphraser Henri Salvador, les prisonniers du bulot n'font pas de vieux os

Rédigé par Canaille le Rouge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :