Fin de la garantie de l'emploi

par Syndicat CGT Le Meux  -  30 Septembre 2019, 17:16  -  #Notes d'information Cgt Unilever

En payant (peu), un patron pourrait virer rapidement un salarié malade. En effet, avec le projet du patronat, le licenciement serait possible dès le début de l’arrêt de travail selon les critères posés par la jurisprudence (absence prolongée ou absences répétées entraînant une perturbation dans l’entreprise qui oblige à procéder au remplacement définitif du salarié dans un délai raisonnable -entendre rapidement-). La contrepartie généreuse de l’UIMM : une majoration de 50% de l’indemnité de licenciement si le choix de licencier le salarié intervient avant l’expiration des durées d’absence suivantes, c'est-à-dire 2 mois calendaires si le salarié justifie d’un an d’ancienneté, 4 mois calendaires si le salarié justifie de 5 ans d’ancienneté ou 6 mois calendaires si le salarié justifie de 10 ans d’ancienneté. Dans cette fiction, le PDG s’en donne à cœur joie pour faire tourner les serviettes….. du licenciement d’un salarié qui vient d’apprendre sa grave maladie. Pour que ce projet patronal ne passe pas, le 6 décembre prochain, mobilisons-nous ! https://ftm-cgt.fr/tract-les-vendredis-de-laction/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :