Ils s'interrogent doctement : l'immolation est-elle un acte politique ?

par Syndicat CGT Le Meux  -  14 Novembre 2019, 17:25  -  #Notes d'information Cgt Unilever

"Nos" médias  s'interrogent la bouche en cul de poule : l'immolation de ce jeune étudiant de Lyon ce 8 novembre dernier est-elle un acte politique, OU n'y aurait-il pas des raisons plus complexes et multiples à cet acte ?

Mais c'est ignorer ce que ce jeune a dit lui-même de la signification de son acte de désespoir sans que l’ambiguïté soit possible :

Ils s'interrogent doctement : l'immolation est-elle un acte politique ?

Ce que les éditocrates du système veulent contourner comme ce matin encore à France Inter c'est que cet acte constitue un ACTE D'ACCUSATION du système et des décisions des politiques de droite et de "gauche" qui ont construit - et continuent de construire - cette précarité de la jeunesse ... comme de considérables parties de la société.

Et pourquoi s'étonner et s'indigner que la conférence à Lille de François Hollande organisateur en chef de la loi travail destinée à détricoter les garanties collectives soit perturbée par les étudiants ?

Sans parler des Florange !

Ils s'interrogent doctement : l'immolation est-elle un acte politique ?

Indignation sélective au nom de la liberté d'expression qui s'accommode à longueur d'antenne des censures de classe d'une oligarchie dévouée corps et âme à la défense des privilégiés, acharnée à désarmer le peuple et à tenter de l'empêcher de se rassembler contre ses intérêts!

Mais les peuples ont de la mémoire et d'abord respectent profondément ceux qui se sacrifient pour le combat commun!

Et la colère gronde ...

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :