L’usine de « Omo » en Côte d’Ivoire ferme

par Syndicat CGT Le Meux  -  7 Novembre 2019, 18:46  -  #Notes d'information Cgt Unilever

L’usine de « Omo » en Côte d’Ivoire ferme

La poudre à laver « Omo » ne disparaîtra pas forcément du marché. Mais elle ne sera plus fabriquée en Côte d’ivoire. Unilever, le géant mondial de l’agro-industrie souhaite fermer son usine de fabrication de la marque en Côte d’Ivoire. Une décision qui fait suite à des déficits budgétaires observés depuis quelques années.

L’information a été relayée par le confrère ‘’Sika Finance’’. L’entreprise Unilever (anciennement Blohorn), implantée en Côte d’Ivoire depuis plusieurs années, souhaite fermer une de ses usines. Il s’agit de l’unité de fabrication de la célèbre poudre à laver « Omo ». Ce produit bien connu des ménages ivoiriens se fait déjà rare dans les boutiques et petits commerces. Une situation qui s’explique par un résultat déficitaire observé ces dernières années. Rien qu’en 2018, 3,6 milliards FCFA de déficit ont été enregistrés. L’entreprise veut donc fermer ses unités les moins performantes pour se concentrer sur d’autres marques.

« Omo » ne sera plus fabriqué en Côte d’Ivoire mais pourrait être importé d’un autre pays. Unilever qui possède une base au Nigéria pourra continuer la production de la célèbre poudre à laver et l’exporter à travers le continent. La société qui est engagée dans un processus de redressement de ses comptes, avait déjà cédé des parts de margarinerie (Blue Band, Rama) à une entreprise américaine.

La fermeture de l’usine de « Omo » en Côte d’Ivoire est prévue pour la fin du mois de novembre.

Eric Coulibaly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :