5 décembre

par Syndicat CGT Le Meux  -  5 Décembre 2019, 16:56  -  #Notes d'information Cgt Unilever

DIRECT. Paris : « les keufs sont en train de tuer la manif, République est complètement nassée et gazée »

Nous retranscrivons ci-dessous les témoignage de nos correspondants dans la manifestation parisienne. Ils nous expliquent comment les forces de l’ordre ont coupé et bloqué la manifestation place de la République, gazant et réprimant à tout va.

5 décembre

16 h 30 à Paris

« Ce qu’il se passe c’est qu’il y a eu un départ de feu entre le boulevard Magenta et la rue du château d’eau. Un départ de feu très impressionnant sur le parcours de la manif, qui a justifié l’envoi de camions de pompier. Mais avec celui-ci les forces de l’ordre en ont profité pour réprimer la tête de la manif, bloquer l’avancée de la manif depuis une heure et demie, et se déployer dans les rues adjacentes. Ce qui fait que le fond de la manif est en train d’essayer de rejoindre République sans comprendre que les rues son bouchée. En gros la manif est divisée entre une partie en train d’être violemment réprimée et directement confrontée aux flics, une autre dans laquelle les gens sont nassés parce que les rues adjacentes sont bouchées et que, comme la manif continue à essayer d’avancer, les rues sont bloquées. Soit les gens reculent. Il y des mouvements de foule, parce que contenir toute une manif comme ça. Ils ont déployé tout leur arsenal dans toutes les rues adjacentes du boulevard Magenta et les gens ne peuvent pas manifester. Les gens sont en colère, ils disent « on est venus ici pour rien ». « C’est un coup de Castaner, il nous empêche de manifester. République est complètement nassée et gazée. C’est gaz lacrymo à gogo, il n’y a plus de manif, ils ont tué la manif.

Témoignage de A. également présente dans la manifestation parisienne : « Ici ça gaze énormément, c’est impossible d’avancer avant République. A mon avis ils ont l’ordre de ne pas laisser passer pour que les gens rentrent chez eux ».

Publié par REVOLUTION PERMANENTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :