Bonjour Voici l'adresse : 5 Rue Hippolyte Bottier, 60200 Compiègne. On se voit au local à 14H00. Cordialement

par Syndicat CGT Le Meux  -  27 Décembre 2019, 01:32  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Et on va bien voir si les médias et les macronistes qui sont tombés à bras raccourcis sur les militants qui ont procédé à des coupures de courants (ciblées) seront aussi laudatifs qu'ils ont été ulcérés!

Et que dire de ceux qui ont coupé le courant à des familles et à des enfants !

_________

SOURCE FRANCE BLEU

 

Dans le sud-Vienne, le Montmorillonnais ou encore le Civraisien... Le courant a été rétabli pour une dizaine de foyers privés d'électricité un peu partout dans la Vienne durant la période des fêtes. Des syndiqués CGT énergie ont en effet trafiqué plusieurs compteurs afin de les faire passer en heures creuses, des heures de basse consommation énergétique, pour rétablir le courant. 


Les "Robins des Bois" de Noël


De nombreuses familles privés d'électricité, faute de pouvoir payer les factures, se retrouvaient dans une situation critique. "Il y a des foyers qui n'avaient plus d'électricité, de gaz et même d'eau chaude", selon Sébastien Roumet, le délégué CGT énergie de la centrale de Civaux dans la Vienne. "Certains ont vu des enfants qui étaient tout simplement contents de regarder les dessins animés de Noël. En gros, ils ont un peu fait les Robins des Bois pour que ces foyers puissent passer Noël au chaud."

Il y a des foyers qui allaient passer Noël dans le noir, à la bougie". - Sébastien Roumet, syndiqué CGT énergie. 

Par ces actions, la CGT veut interpeller sur la hausse constante du prix de l'énergie depuis quelques années, qui s'explique en partie par la privatisation progressive du secteur selon le syndicat. Ils réclament également à ce que l'électricité soit reconnue comme un produit de première nécessité, et pour que les coupures de courant forcées cessent. "On comprend bien qu'un foyer avec un seul salaire pour cinq ne puisse pas forcément aujourd'hui payer toutes ces factures, avec tous ces prix qui augmentent", justifie Sébastien Roumet. "Le droit à l'électricité doit être reconnu comme un droit fondamental". 

D'autres actions à venir


Les revendications sont nombreuses, et ces passages de compteurs en heure creuse s'inscrivent également dans la lutte contre le futur projet de loi de réforme des retraites. D'autres actions de ce type sont prévus par la CGT dans les jours à venir.

Publié par FSC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :