Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot : « SOYONS À LA HAUTEUR DES ENJEUX AUXQUELS NOUS SOMMES CONFRONTÉS PAR DES CAPITALISTES AVIDES »

par Syndicat CGT Le Meux  -  5 Décembre 2019, 16:52  -  #Notes d'information Cgt Unilever

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot 

Sociologues, anciens directeurs de recherche au CNRS

Le président des ultra-riches et son gouvernement de millionnaires ont, depuis 2017, pilonné les services publics. Le droit du travail est ravagé par les ordonnances et le fait du prince, les retraites ponctionnées par une hausse de la CSG, l’aide personnalisée au logement et les emplois aidés victimes d’une réduction drastique.

Renversant l’adage de Robin des bois, Emmanuel Macron a pris aux pauvres pour donner aux très riches : la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune, la défiscalisation des revenus du capital avec un impôt forfaitaire de 12,8 %, la pérennisation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi qui profite plus aux actionnaires qu’à la création d’emplois car les puissants n’ont jamais à rendre compte de leur utilisation de l’argent public.

Le président de la République actuel est le fondé de pouvoir de l’oligarchie chargé d’achever la mise en place d’un État au service des plus grandes fortunes. Cette révolution ultraviolente et conservatrice a été maquillée par le « progressisme » de la grande marche en avant ! La menace d’une esclavagisation « moderne » nous oblige, vis-à-vis des générations futures, à manifester activement et en nombre le 5 décembre. Un bras de fer doit être engagé envers ceux qui, comme les banquiers, participent de ce crime contre l’humanité en continuant à accélérer le dérèglement climatique avec des ­financements pour les secteurs du pétrole, du gaz et du charbon.

Soyons tous à la hauteur des enjeux historiques auxquels nous sommes confrontés par des capitalistes avides et dénués de morale altruiste et citoyenne ! Allons marcher ensemble et unis en n’oubliant jamais de laisser au vestiaire nos divisions qui font le bonheur de ceux qui nous ont déclaré la guerre !

Publié par EL DIABLO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :